Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Looking for Eric

13 Juin 2009, 14:20pm

Publié par L

Eric Bishop, postier à Manchester, traverse une mauvaise passe.
Sous son nez, ses deux beaux fils excellent dans des petits trafics en tous genres, sa fille lui reproche de ne pas être à la hauteur et sa vie sentimentale est un désert. Malgré la joyeuse amitié et la bonne humeur de ses collègues postiers qui font tout pour lui redonner le sourire, rien n'y fait...
Un soir, Eric s'adresse à son idole qui, du poster sur le mur de sa chambre semble l'observer d'un oeil malicieux. Que ferait à sa place le plus grand joueur de Manchester United ?
Eric en est persuadé, le King Cantona peut l'aider à reprendre sa vie en mains...



Jour sombre à Manchester (en ce 27 mai : FCB 2 - 0 MU) : le prolétariat atomisé ne tient plus par l'espérance mais par l'amitié, et la dépression guette Eric, postier triste, fan de Man U et du King en particulier, dormant tout près de son poster grandeur nature. Eric va mal et pense même à s'effacer quand soudain, tel un bon génie sorti de sa lampe magique, apparaît Cantona, Eric. Oooh ! Aaah ! Cantona ! Avec lui, son ange gardien et son coach tout en proverbes sibyllins, Eric va remonter la pente et, épaulé par ses copains du boulot, du bistrot et du stade (mais plus Old Trafford, inaccessible désormais aux petites bourses, ex-enceinte populaire), se dépêtrer des embrouilles dans lesquels l'ont plongé ses mauvaises fréquentations de son beau-fiston. Looking for Eric est un conte sur la solidarité prolétarienne, et en cela un Loach de plus, sauf qu'il prend résolument le parti de la légèreté, comme guidé par le col relevé du philosophe number 7.

Et pour sortir des moments difficiles, avoir des amis c'est très utile : en ce verset tient le message du film. Pas de quoi apercevoir la lueur des grands soirs, certes, mais le film de Loach se tient dans le petit matin d'un optimisme du malgré tout qui, par les temps qui courent, est toujours bon à prendre. Canto, à défaut de se montrer hyper-convaincant en comédien (on le savait déjà un peu), prouve qu'il sait toujours, comme à sa grande époque, philosopher avec ses pieds, comme dans cette scène assez belle où Eric, le postier, l'entreprend sur ses buts les plus célèbres, tous ces gestes qui l'ont fait chavirer dans les foules chaleureuses d'Old Trafford et d'ailleurs. Eric, le King, ne se souvient de rien mais affirme, archives à l'appui, que son plus beau geste n'est pas son légendaire lob ni son kick contre un brailleur de Crystal Palace, n'est même pas un but, mais une passe, sublime, à Brian McClair. Gloire à Manchester United (en ce 27 mai : MU 0 - 2 FCB), et à l'ironie du sponsor dont le logo barre la poitrine de ses joueurs, AIG, le géant de l'assurance américain, qui fit la plus retentissante des faillites aux premières heures de la crise financière...
Looking for Eric est un petit film assurément, sans ambition particulière sinon plaider un peu pour des valeurs que les détenteurs du pouvoir aujourd'hui, dé-com-ple-xés dans leurs 4x4 immatriculés à Neuilly, jugent rétrogrades, immobilistes, contre-réformistes. Qui pourrait en faire le reproche à Loach ? Le vent souffle où il veut.


Mon avis
: Je rassure tout de suite : il n'y a pas besoin d'aimer le foot pour aller voir ce Looking for Eric (preuve en est : la serveuse déteste le foot). Puisque le ballon rond ne sert que de toile de fond à l'histoire.
Bref, pour ce qui du film, je m'attendais à mieux. La bande-annonce me faisait éclater de rire mais le reste n'a pas vraiment suivi. A part les phrases et proverbes bidons sortis par Cantona, qui valent leurs pesants de cacahuètes, ça reste assez banal. Et c'est bien dommage. "Peut mieux faire", comme dirait l'autre. La Fête du cinéma est pour bientôt, donc pourquoi pas, mais sinon ça passera très bien sur le petit écran.

Commenter cet article

Philippe 14/06/2009 22:31

J'adore ce type !

Cachou 13/06/2009 17:33

Je ne m'approche pas trop de Loach, il a un côté trop "Dardennes" pour moi, du coup je n'ai vu qu'"Ae Fond Kiss" de lui (que j'ai beaucoup aimé). Cependant, j'hésitais un peu pour celui-ci, aillant lu tellement de critiques élogieuses. Mais là, j'ai plus trop envie, parce que tu confirmes l'impression que j'avais...Hey, nous aussi, on a la fête du ciné, els 24-25-25 juin. Ciné à 3€! Espérons qu'il y aura des avant-premières!