Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Coraline

9 Juillet 2009, 01:55am

Publié par L

Coraline Jones est une fillette intrépide et douée d'une curiosité sans limites. Ses parents, qui ont tout juste emménagé avec elle dans une étrange maison, n'ont guère de temps à lui consacrer. Pour tromper son ennui, Coraline décide donc de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien... mais où tout est différent.
Dans cet Autre Monde, chaque chose lui paraît plus belle, plus colorée et plus attrayante. Son Autre Mère est pleinement disponible, son Autre Père prend la peine de lui mitonner des plats exquis, et même le Chat, si hautain dans la Vraie vie, daigne s'entretenir avec elle. Coraline est bien tentée d'élire domicile dans ce Monde merveilleux, qui répond à toutes ses attentes. Mais le rêve va très vite tourner au cauchemar. Prisonnière de l'Autre Mère, Coraline va devoir déployer des trésors de bravoure, d'imagination et de ténacité pour rentrer chez elle et sauver sa Vraie famille...



Henry Selick, le réalisateur de l'Etrange Noël de M. Jack, nous éblouie une fois de plus par sa maitrise de l'animation image par image. Adapté du conte de Neil Gaiman publié en 2003, Coraline raconte l'histoire d'une fillette qui emménage dans une étrange maison avec ses parents. Ces derniers sont très occupés et n'ont pas de temps à lui consacrer, alors Coraline décide d'explorer la maison seule. Elle y découvre une petite porte qui mène à un monde parallèle où ses parents ont des boutons à la place des yeux et sont beaucoup plus attentionnés. Mais attention aux apparences, cet univers paradisiaque pourrait se transformer en véritable cauchemar...
Le cinéaste nous dépeint avec brio un monde poétique aux décors éblouissants (130 au total, fabriqués et peints à la main), peuplé de personnages fantasques. Dans la version originale on retrouve la voix de Dakota Fanning (La Guerre des Mondes, Push) dans le rôle de Coraline et celle de Teri Hatcher (Demain ne meurt jamais, Desperate Housewives) dans le rôle de la mère, deux actrices qui passent avec succès le difficile test du doublage.
Notons également que ce long métrage fait figure d'exception car il est le premier film en stop-motion a avoir été réalisé entièrement en 3D. Un conte fantastique teinté de noir et aux accents surréalistes qui séduira certainement un large public (de 7 à 77ans) par son originalité scénaristique et esthétique.


Mon avis : Les amateurs de M. Jack Skellington, devraient apprécier ce film au graphisme similaire. Un film très sympa
(j'ai passé mon temps à m'extasier devant les décors et la réalisation en stop-motion), qu'on regarde avec plaisir. Mais, je n'ai pas été enchanté plus que ça, ni transporté outre mesure. Cependant, je le reverrais volontiers à l'occasion.
Par contre, je ne sais pas si on peut totalement qualifié ce film de "pour enfant". Certes, la morale leur est dédiée, mais l'ambiance est assez sombre tout de même, et peut faire peur au plus petits...

Commenter cet article

Gaetan 09/07/2009 19:29

Moi j'ai adoré la technique utilisée, j'ai trouvé ça vraiment agréable a regarder, bien plus je crois qu'un film en 3d animée classique.J'ai été emporté par les personnages, bref j'ai passé un super bon momen =)

Fanchon 09/07/2009 10:54

Je n'ai pas eu l'occasion de le voir mais en effet, il m'a l'air vraiment pas mal.Biz et bone journée !

Cachou 09/07/2009 07:05

Ca dépend des enfants, c'est aux parents à connaître les leurs. J'aurais adoré voir ça étant gosse, parce que j'ai commencé à dévorer les films d'horreur ) 10-11 ans... Maintenant, un gosse qui est facilement impressionnable, il vaut mieux éviter.Autrement, même impression que toi: impressionnant techniquement, on en a plein la vue, mais je n'ai pas pu rentrer dedans.