Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

La serveuse à La Japan Expo - Les Clamp

16 Juillet 2009, 01:39am

Publié par L

Je ne vais pas refaire toute la bibliographie des Clamp et redire à quel point elles pèsent lourd dans l'univers du manga, wiki (lis ! mais si tu connais : Sakura, Chasseuse de cartes ça ne te dis rien ?! Ah bah tu vois) le fait très bien pour moi. Et au cas où ça ne serait pas assez clair : c'est des méga stars ! Des monstres sacrés.
Sauf qu'elles ne sortent pas beaucoup de leur atelier.

Ça faisait quelque chose comme 15 ans que les Clamp n'étaient pas venues en France, et en Europe tout court d'ailleurs. Donc pour ce 10èmeanniversaire de la Japan Expo et leur 20 ans de carrière, leur venue est un évènement à lui tout seul.

La serveuse avait joué au tirage au sort sur le site des éditions Pika, aussi machinalement que pour tous ceux qu'elle fait par mois, et qui n'aboutissent jamais.
Donc quand elle reçoit un mail lui annonçant qu'elle faisait partie des gagnantes, elle a bien dû le lire 3 fois avant d'en comprendre vraiment le sens. 1) Le première fois elle l'a lu trop vite et a cru qu'on lui annonçait qu'elle avait perdu (pas douée). 2) Elle réfléchie 2 minutes et se dit que c'est bizarre car d'habitude ils n'envoient jamais de mail pour te dire que t'as perdu à un tirage au sort. Donc le relit. 3) Est obligée de le rerelire pour se prouver qu'elle n'est pas en train d'avoir une méga hallucination.
Puis fait la danse de la victoire pendant bien 5 bonnes minutes.


Dans ce fameux mail, il était dit que la serveuse devait se présenter au stand de Pika, à la Japan Expo, le vendredi avant 16h00 pour retirer son carton magique lui donnant accès à la séance de dédicace, munie ce mail (comme preuve) et une pièce d'identité (c'est nominatif comme truc).

Le dit vendredi, en début d'après midi, la serveuse se pointe au stand Pika dédié aux Clamp. Malgré le monde présent sur ce stand (qui propose des objets collectors et d'autres réalisés spécialement pour leur 20 ans) elle arrive tant bien que mal à choper un caissier pour lui demander comment ça se passe. Le monsieur voit à peine de quoi on lui cause et la renvoie au stand Pika tout court.
Au stand Pika, rebelote : chopage de caissier, qui ne capte rien et la renvoie de l'autre côté du stand Pika vers un espace « dédicace ».
Le lieu (uniquement meublé d'un comptoir) est vide, si ce n'est la présence de fans qui font la queue pour on ne sait quoi.
Là elle a à peine l'impression d'être Astérix dans Les 12 travaux, à la recherche du formulaire « A 38 ».
Lâchant l'affaire, elle décide de continuer son chemin entre les stands de la Japan.


Une heure plus tard (vers les 15h), elle revient vers le stand Pika et redemande si quelqu'un sait où on peut retirer le fichu fameux carton.
Fort heureusement hallelujah, une dame très sympathique (que nous nommerons "Anna" par la suite, pour plus de commodité) entend ma question et me dit que c'est elle qui est en charge du truc. Je lui donne mon mail et montre ma carte d'identité. Elle me donne en échange un petit ticket jaune (c'est le ticket d'or !!!) et me donne quelques consignes (« ne le perd paaaaaaaaaaas !!! Sinon on ne te laissera pas passer, prend en soin hein !!!! »).
Sur le papier était marqué que la dédicace commençait à 16h30. Avec Mokona on se dirige vers le hall des dédicaces (qui n'a rien à voir avec le comptoir de dédicace derrière le stand Pika, vous suivez toujours ?) vers 15h45, histoire de voir comment ça se passe là bas et être au début de la queue. Malheureusement Mokona n'avait pas gagné de ticket d'or, et même faire les yeux de Popi (ou Bambi, ou du Chat Potté, ce que vous voulez) à la gentille Anna n'y à rien fait.

5-6 personnes étaient déjà là et attendaient avec le même ticket jaune que la serveuse. Signe de reconnaissance bien pratique car qu'une autre queue était en train de se former juste à côté. Et elle, s'était pour les AKB 48 (groupe de J-pop composée uniquement de filles très jeunes), qui passaient en dédicace juste avant les Clamp.
Voir ces fans en délires à permis de bien faire passer le temps. Le plus drôle c'était que certains d'entre eux (mais c'était un peu des outsiders quand même) étaient des mecs de 25-30 ans (alors que leur public est plutôt "fille 15-17 ans" normalement). Complètement in love des chanteuses, ils avaient le t-shirt, la banderole au nom du groupe et leurs criaient des « Je vous aime » dès qu'elles levaient les yeux vers eux. C'était marrant.


Le temps passe et 16h30 arrive. Je blablate avec les gens au ticket jaune qui sont devant moi. Notre gentille Anna nous a rejoint dans le hall des dédicaces, et s'efforce de repousser avec diplomatie les gens qui n'ont pas compris qu'il fallait avoir gagné pour ce faire dédicacer un truc des Clamp, et qui essayent de s'incruster (il y en avait pas mal).
Vers l'heure fatidique, Anna a son oreillette («Allo Capitain Jack ?!») qui bourdonne et fait une drôle de grimace. On en déduit tous qu'il y a baleine sous caillou (traduire "anguille sous roche"). Bingo : elle nous annonce que les Clamp auront du retard. Because, à ce moment là elles étaient en train de faire une conférence dans un autre hall et le tout s'éternisait.
En attendant on nous fait rentrer dans le serpentin de barrières grillagées (comme chez disney pour les files d'attente) devant l'estrade réservée aux dédicaces. Ce qui nous soulage : au moins on est "renté". C'est déjà ça.

Derrière moi sont rentrées seulement une trentaine de personne. Un nombre rikiki. Les compatriotes avec qui je discutaient avaient tous gagné leur place grâce aux tirages au sort sur les stands de Kase et Pika. Et avaient également tous autour du cou leur pass méga + mieux bien je-ne-sais-pas-quelle-couleur qui vaut une fortune (qui du coup de permet d'entrer avant les autres le matin et d'être le premier à tenter ta chance aux tirages). Des warriors quoi. Moi avec mon forfait 3 jours et ma place gagnée sur le site, je faisais limite tache, ahah.

Le temps passe toujours et finalement, une heure plus tard, vers 17h30 (l'heure à laquelle les dédicaces devaient se terminer normalement), on nous annonce que les Clamp arrivent.

Le staff nous redit pour la 5ème fois les consignes de sécurité :
- les Clamp seront assises le long d'une grande table sur l'estrade,
- elles signeront toutes notre document, mais ne feront pas de dessin,
- ce document doit être une œuvre officielle des Clamp (heureusement j'avais apporté mon tome de XXX Holic),
- PAS DE PHOTOS, ni de vidéos. Pour des raisons de droit à l'image. *snif*

On nous fait écrire notre prénom sur un bout de papier, qu'un membre du staff des Clamp réécrit en japonais. On pourra
ainsi avoir notre nom en jap sur la dédicace. Cool.

Ils nous donnent également une nouvelle info : entre les Clamp seront placés des traducteurs, ce qui fait qu'on pourra leur dire quelques mots si on veut...
Oh my !!! *badaboum dans son cerveau* La serveuse n'avait pas pensé une seule seconde qu'on pourrait leur dire 2-3 trucs et n'a absolument aucune idée géniale (ni aucune idée tout court d'ailleurs) qui lui vient à l'esprit.

Le staff devient fébrile (sérieusement - en même temps il y a un peu de quoi, c'est quand même pas le dernier gagnant de la nouvelle star qui se ramène, mais plutôt Johnny) et du coup nous aussi.

Les Clamp arrivent sur l'estrade, s'inclinent et s'asseyoient. Ovation du public.
Là t'as d'un coup une grosse pression qui te tombe sur le coin de la tronche et tu réalises - enfin - pleinement que t'es en face des Clamp. Les Clamp, celles dont tu as lu toutes les séries, qui t'ont fait rêver, rire, pleurer, enrager (je veux la fin de Lawful Drug et X 1999 !!!) et pour lesquelles tu baves devant toutes leurs illustrations tant elles sont belles. Les Clamp... Nom de Zeus !

Les première personnes, qui sont avant la serveuse, avancent une par une. Et comme à ce moment là le cerveau de notre héroïne part en live, la seule chose très intéressante qu'elle trouve à penser c'est : « Elles ressemblent vraiment à leur autoportrait, c'est marrant. » Affligeant.
D'après ma mémoire (qui n'a vraiment rien de fiable, surtout en cet instant), étaient placées de gauche à droite : Tsubaki Nekoi, Nanase Ohkawa, Mokona et Satsuki Igarashi. Je ne suis sûre à 120 % que de la position de Mokona, facilement reconnaissable grâce à son très beau kimono (Mokona est toujours en kimono).

 

Anna prend mon ticket jaune (et oui, je n'ai pas pu le garder en souvenir) et me dit d'y aller. Dans un état second je m'avance et tends mon exemplaire du premier tome de XXX Holic.
Il passe de main en main, et la serveuse aborde un méga sourire banane débile, avec juste assez de neurones encore en marchent pour à chaque fois dire « Arigatô gosaimasu ! 1 » et s'incliner pour les remercier. Lorsque mon livre arrive entre les mains de Mokona (pas ma comparse de voyage, hein, la mangaka) elle me regarde et dit quelque chose. Je n'entends rien à cause du bruit ambian. Le traducteur se penche vers moi, je tends l'oreille. Il me dit : « Elle dit qu'elle vous trouve très jolie ».
Alors là, mon pauvre cerveau choppe le bug de l'an 2000 et décide de partir en vacances sans moi. La serveuse devient, dans la fraction de seconde qui suit, rouge comme une tomate hyper mure, et réussit juste (on ne sait comment) à s'incliner bien bas en disant « Hontôni arigato !!! 2 ».
Encore sonnée, la serveuse récupère son livre signé que lui tend Satsuki Igarashi et se dirige vers ce qui fait office de sortie.


Là l'entend Mokona (sa comparse cette-fois, on revient dans le real world là) qui observait la scène depuis les barrières de sécurité. Elle dit à la serveuse (qui plane à 15 milles) de ranger son livre dans son sac dar-dar. Et elle fait bien, car pour un trait de crayon des Clamp, certains serait prêt à faire pas mal de choses.
Une des personnes du petit groupe avec qui je discutais pendant qu'on attendait quelques heures plus tôt, nous disait que quelqu'un lui avait proposé 250 euros pour lui racheter son ticket jaune. Ce qui nous avait fait rire parce qu'on était tous d'accord pour dire que, même pour 250 euros, aucun de nous n'aurait lâché son ticket. A 1000 ça se discute. Mais 250 c'est vite vu.
Bref.

On s'éloigne de la foule et se redirige vers le centre de la Japan. Comme la serveuse était à l'ouest, elle n'a même pas pensé qu'elle pouvait encore rester et observer la fin de la séance de dédicace. Navrant.


En tous cas, malgré ce qu'on peut lire ici et là, les Clamp étaient toutes très gentilles et très chaleureuses. Pendant qu'elles signaient mon exemplaire, deux d'entre elles se sont excusées envers moi pour leur retard et l'attente qu'elles avait causé. J'ai trouvé ça adorable car elles n'étaient en rien responsable, ce n'était pas leur faute si la conférence s'était éternisée (et on aurait attendu sans problème 2 heures de plus si il le fallait ahahah).

En bref, c'était super. Et même si je suis un peu déçue de n'avoir pas pu prendre de photos ou filmer tout ça, c'est un moment que je n'oublierai pas.


Comme c'est article est plus long que prévu, mes goodies arriveront dans le prochain. ^^"

__________________
1 Arigato gozaimasu : merci beaucoup
2 Hontôni arigato :  merci beaucoup (du fond du coeur)

Commenter cet article

Alex 03/11/2010 10:35



Nyah oui la Japan Touch ^^ Je vais sûrement y aller, mais pour ça faut pas de grève de bus ! xd (parce que je dois en prendre 3 différents pour y aller, la tete d'or c'est pas la porte à coté non
plus xd)


 



Lulu 06/11/2010 09:07



Ouais, touchons du bois. J'y serai aussi, le samedi. On s'y croisera peut être. ^^



Alex 02/11/2010 00:55



Bon ça fait un baille que cet article a été écrit, mais quand je le lis, j'ai des palpitations qui font battre mon coeur à une vitesse incroyable !! XD Je me dis Oh My Gawd ! Mais quoi si j'avais
été à sa place mais j'aurai sauté de joie partout sans m'arrêter XDDD


Non franchement ta vraiment eu de la channnce d'avoir un autographe des CLAMP ! *O* J'aurai trop voulu aller à cette Japan >< (en fait je suis encore jamais allé à une seule JE, de Lyon ça
fait un peu loin, mais cette année sera la bonne, j'espère ! xd)


WOAW quoi XD Bon j'arrête de m'enflamme là mdr'


PS : Même pour 1000€ j'aurai pas réfléchi pour le ticket XD



Lulu 03/11/2010 00:23



Oui en effet, j'ai eu le cul bordée de nouilles, je l'admets. ^^ C'était un sacré moment. Rencontrer les Clamp en vrai, pouahlala, c'est un peu comme rencontrer Dieu quoi. :D


C'est vrai que de Lyon ce n'est pas la porte à côté. C'est aussi pour ça que je ne suis pas allée à celle de cette année (et aussi parce qu'il y a les même stands tous les ans, donc bon)(ahah).


Tu sais qu'il y a la Japan Touch à Lyon fin novembre ? Certes c'est des peccadilles face à la JE, mais c'est toujours ça. ^^



Choukoye 03/10/2009 10:02


Oh, ça, oui, MERVEILLEUX... Inoubliable...


Choukoye 02/10/2009 15:36


Moi aussi, j'ai eu mon autographe...

C'était Wahouuuuuuuuuuuuuu... Je ne l'oublierai jamais... Et même que ma main droite, oui, oui, cette main qui tappe sur le clavier, à toucher la main de Mokonaaaaaaaaaaaaa...

Bon, j'ai quand même du la laver... Deception....


Lulu 02/10/2009 23:48


Ta main a été touché par la Grâce. >_< lol

C'était un moment inoubiable, y a pas à dire...


Ori 17/07/2009 09:51

Tu peux m'envoyer un mail, et je t'envoie ça.

Lulu 17/07/2009 12:55


Oki. =)