Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

"Chéri" et "La fin de Chéri", de Colette

31 Août 2009, 22:47pm

Publié par Lulu

Présentation de l'éditeur :
(pour Chéri)

Léa de Lonval, une courtisane de près de cinquante ans, est la maîtresse de Fred Peloux, surnommé Chéri. A mesure qu'elle éprouve le manque de conviction croissant de son jeune amant, Léa ressent, avec un émerveillement désenchanté et la lucidité de l'amertume, les moindres effets d'une passion qui sera la dernière.
Pourtant il suffira à Chéri d'épouser la jeune Edmée pour comprendre que la rupture avec Léa ne va pas sans regrets. La peinture narquoise d'un certain milieu demi-mondain, l'analyse subtile de l'âme féminine, les charmes cruels de la séduction, l'humour un peu triste de la romancière, font de Chéri une des œuvres les plus attachantes et les plus célèbres de Colette.

(La Fin de Chéri)
" Tout est foutu ! J'ai trente ans ! "
J'ai simplement voulu dire que lorsqu'une femme d'un certain âge a une liaison avec un très jeune homme, elle risque moins que lui d'en demeurer marquée ineffaçablement. Lui, il a beau faire, à travers toutes les liaisons qui suivront, il ne pourra manquer d'évoquer le souvenir de la vieille maîtresse.
Colette


Mon avis : Après avoir été ébouli par l'adaptation ciné (j'attends le dvd avec impatience ! gnarf gnarf), je me suis de fait tout naturellement tournée vers les livres de Colette. D'autant que je n'avais jencore jamais lu d'ouvrages ce cette auteure, c'était l'occasion qui faisait le larron.
Les films ne valent jamais (ou très rarement) les livres. Cette phrase se vérifie encore ici. Bien que le style de Colette ne soit pas toujours facile à lire (le nombre important de ponctuation ne rend pas le texte très fluide, loin de là), on a quand même plus d'éléments sur l'ambiance d'oisiveté, de paresse, mais aussi et surtout de mélancolie et de regrets, avec beaucoup plus d'insistance que dans le film. En particulier dans La Fin de Chéri.
Si Chéri est le livre de Léa, La Fin de Chéri est celui de son amant, chacun en étant respectivement le narrateur. Des deux, ma préférence irait sans doute pour Chéri, où tout est encore beau et rose si je puis dire. La Fin de Chéri est plus dure, dans le sens où les ravages de la guerre ont déteint sur le nouveau siècle et le tempérament de Chéri. Les doutes et les sentiments envers cet amour perdurent et s'accentuent. La chute n'en est que plus dure, presque cruelle, lorsque la vérité lui apparaît enfin. C'est la décadence de Chéri.
J'ai tout de même bien apprécié ces deux livres.
Si vous avez aimez le film, lisez le(s). Ou les lire tout court, ça le fait aussi. ^^


Extrait :

(La Fin de Chéri)

« "Elle se repose, pensa Chéri. Elle rêve aux docteur Arnaud, ou à la Légion d'honneur, ou à la Royal Dutch. Elle est jolie. Qu'elle est jolie ! Va, encore deux, trois heures de sommeil, et puis tu iras le retrouver, ton docteur Arnaud. Ce n'est pas bien grave. Vous vous retrouvez avenue d'Italie, dans la bonne boîte qui pue le phénol. Tu lui diras "oui docteur, non docteur", comme une petite fille. Vous aurez l'air bien sérieux. vous jonglerez avec des trente-sept quatre et des trente-huit neuf, et il tiendra dans sa grosse main au coaltar ta petite patte au phénosalyl. Tu en as de la chance, ma petite fille, d'avoir un roman dans ta vie ! Ce n'est pas moi qui te l'ôterai, va... Je voudrais bien, moi aussi..."

Edmée s'éveilla soudain, d'un mouvement si vif que Chéri ressentit la suffocation d'un homme à qui on coupe impoliment la parole.

"C'est toi ! c'est toi !... Comment, c'est toi ?
- Si tu en attendais un autre, je te fais mes excuses, dit Chéri en souriant.
- Oh ! c'est intelligent..."
Elle s'assit sur le lit, rejeta ses cheveux en arrière.
" Quelle heure ? tu te lèves ? Ah ! non, tu n'es pas encore couché... tu rentres... Oh ! Fred ! Qu'est-ce que tu as encore fait ?
- "Encore" est un compliment... Si tu savais ce que j'ai fait..."

Elle n'en était plus au temps où elle suppliait, les mains sur les oreilles : "Non ! non ! ne dis rien ! ne raconte pas !" Mais Chéri, plus vite qu'elle, s'écartait de l'époque innocente et malicieuse où il pouvait, rentrant au petit jour, tourmenter normalement une jeune femme en pleurs, puis l'entraîner avec lui dans un sommeil de champions réconciliés. Plus de caprices... Plus de trahisons... Plus rien que cette chasteté inavouable... »

Commenter cet article

Batman 01/09/2009 15:21

Il faut que j'achète ces livres (et que je vois le film!) !!! C'est vrai que le style de Colette est très difficile! J'ai lu, Le blé en herbe, et je n'avais pas compris la fin! C'était du sous entendu, il fallait lire entre les lignes. C'était marrant parce que lorsque ma prof de français de l'époque nous avait demandé si on avait compris la fin et que tout le monde répond la même chose et qu'après elle nous dit qu'on avait mal compris, il y a eu un grand "aaaaaah boooooooooon?" collectif! On sait tous rué sur le dernier chapitre! Mais j'en garde un mauvais souvenir de ce livre, une horreur pour le terminer! Je l'ai maudis la Colette mdr! Mais bon, j'espère qu'avec CHERI ça sera différent!

Lulu 01/09/2009 16:53


Mdr! J'imagine vos tête, ça devais être quelques chose (la révélation du siècle!!!!). XD

Vois le film avant, comme ça tu seras sûre de comprendre le livre, hihi. C'est vrai que pas mal de phrases sont pénibles parce qu'y a tellement de virgules tous les 3 mots que t'es obligée de les
relire 3-4 fois pour les comprendre. -_-"
A cause de ça je ne lirai sans doute pas d'autres livres de Colette. Ou en tous cas pas tout de suite lol. ^^"