Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Bliss

25 Janvier 2010, 20:00pm

Publié par Lulu

Bliss.jpgPar tous les moyens, Bliss Cavendar veut échapper à sa petite ville perdue du Texas et à sa mère qui est convaincue que sa seule chance de réussir dans la vie est de gagner les concours de beauté locaux. Bliss rêve d'autre chose...
Lorsqu'elle se rend en cachette dans la grande ville d'Austin avec sa meilleure amie Pash, Bliss découvre un univers qu'elle n'aurait jamais imaginé : le roller derby. Associant girl power et punk-rock, cette discipline permet à chaque fille de laisser libre cours à sa personnalité. Fascinée par la championne Maggie Grabuge et par ses consoeurs, Bliss troque rapidement les robes et les couronnes contre les rollers et les minijupes. Menant une double vie, elle est serveuse le jour et devient la redoutable Barbie Destroy la nuit dans son équipe de roller. Elle peut enfin exister plus que jamais, affronter des rivales sans pitié, tomber amoureuse d'un musicien, et prouver ce qu'elle vaut vraiment. Pourtant, c'est lorsque son secret va éclater au grand jour que Bliss va réellement faire ses preuves. Elle va devoir prendre sa vie en main comme elle l'entend...



Mon avis : Je suis allée voir ce film pour Ellen Page, l'héroïne merveilleuse du génial Juno. Et heureusement qu'elle était là, car sinon je me serais tournée les pouces sévère durant la séance.
Le big gros défaut de ce film c'est le scénario banal au possible. Plus revu de chez revu c'est difficile. En lisant le synopsis ci-dessus (d'AlloCiné, je n'ai rien inventé) vous avez déjà vu les 3/4 du film. Le reste, on s'en doute, se finira par un happy end. Donc il est assez aisé d'imaginer le petit bout qui manque sans même sortir de chez soi. Ce genre de trame on la retrouve pratiquement tout le temps et s'applique à merveille pour toutes les disciplines/talents un peu particuliers ou peu communs.

[L'exemple bateau : Un(e) héro(ïne) qui mène une vie chiante à souhait va se découvrir par hasard une passion pour... je sais pas moi, disons le trombone (l'instrument hein). Le problème c'est qu'il est hors-sujet : chez lui c'est plutôt "chansons populaires" et ses amis sont férus de techno. Il va donc allez prendre des cours en secret, ne rien dire de tout cela autour de lui et mener une double vie. Bien sûr, il se révèle être très doué, admiré par ses pairs et se trouve même une copine (si c'est pas beau). Cependant, mentir c'est maaaaaal. Un jour la vérité éclate, les gens ne comprennent pas son mensonge ainsi que sa passion pour le trombone et le rejette. Et puisqu'un malheur n'arrive jamais seul : son trombone boude et le mec se fritte méchant avec sa copine. VDM quoi. Seulement notre héros au grand coeur (?) décide de prendre sa vie en main, s'excuse, fait son plus beau sourire Colgate et comme son entourage est bon dans le fond, tout le monde lui pardonne. Il réussit son rite de passage/concours/exam quelconque, se réconcilie avec sa copine, ou la largue et/ou s'en dégote une autre (parce qu'il le vaut bien) plus belle qui, elle, joue du trombone. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. The End.]
Cela marche pour tout et n'importe quoi : la peinture sur céramique,
le polo, une collection de lacets, la culture de tomates bleues, le-truc-ultra-confidentiel-que-personne-ne-connait... et donc le roller derby.

Fort heureusement, Ellen Page est là pour éclairer le film de sa fraicheur naturel. Ça fait du bien. Le film tiens grâce à elle et dès qu'elle quitte l'écran (ce qui arrive peu et c'est tant mieux) on se désespère. Ce n'est pas les frasques de Drew Barrymore qui risquent de compenser quoi que ce soit : si on sourit la 1ère fois qu'elle se prend un pain, on s'en lasse vite et répéter les mêmes actions dix fois de suite n'y changeront rien, bien au contraire. Miss Barrymore a
eu beau prendre une belle tête d'affiche et donner de sa personne pour les cascades de ce film, elle ne s'est pas bien foulée pour le reste.
En bref, Bliss pour les fans d'Ellen Page, sinon ça fera très bien passer le temps un dimanche après-midi à la tv.

Commenter cet article

KatSc 27/01/2010 17:14


Je suis allée voir ce film juste pour Ellen Page, je ne savais rien du film en lui même à part que c'était réalisé par Drew Barrymore (que je n'adore pas) et que ça parlait de roller derby. Je
m'attendais pas à un chef d'oeuvre, donc j'ai pas été déçue, mais c'est surtout grâce à Ellen Page. Donc pas extraordinaire mais pas nul non plus =)


Ashtray-girl 26/01/2010 23:32


Ah nan, je te trouve dure là! Même si une histoire tournant autour de la culture des tomates bleues aurait indéniablement remporté mon adhésion, je trouve que le roller derby, ça en jette
un max! Dedieu ça déménage! J'ai trouvé le tout plein de pep's, drôle et attachant, très galvanisant!
J'ai a-do-ré!


Gaetan 26/01/2010 21:26


Même raison, je suis allé le voir pour Ellen Page :D
Par contre, j'ai bien aimé les noms des girls en Vo, des jeux de mots bien sympa^^


Batman 26/01/2010 12:07


Non mais un film sur le concours de patin à roulette, c'est tout simplement pas possible! Ellen Page ou non! Je ne sais pas ce qu'elle a fumé Drew Barrymore pour accepter de réaliser ce film. En
tout cas je souhaite avoir le numéro du dealer du scénariste ^^


Pisinat 25/01/2010 21:16


Depuis que j'ai vu Juno je suis officiellement fan d'Ellen Page, donc malgré tout, ce film me tente toujours :o) ... mais vu qu'il passe pas par chez moi j'attendrais le DVD lol


Lulu 25/01/2010 22:37


Alors tu ne devrais pas être déçue. ^^