Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Date Limite & Les Petits Mouchoirs

9 Décembre 2010, 19:00pm

Publié par Lulu

Rah j'aime pas ce rythme mou qu'a le Café en ce moment, je prends plein de retard sur plein d'articles que j'aimerais faire. Mais bon, période de partiels oblige, je ne peux de toutes façons pas faire mieux (c'est la seule chose qui me console). Du coup, histoire d'avancer un peu, on va faire une review ciné "combo", avec Date Limite, suivit des Petits Mouchoirs.

La prochaine fois ce sera au tour de Scott Pilgrim de passer à la casserole (ENFIN !!!! Gniiiiiiii !!!). D'autre part, hier est sorti dans nos salles Nowhere Boy, le film sur Lennon avant les Beatles, et je vous rappelle que la critique est déjà présente depuis de (très) longs mois dans ce Café. ;)

 

 

Date-Limite.jpgDate Limite

 

Cinq jours séparent Peter Highman du jour où il sera père pour la première fois, au terme de la grossesse de sa femme. Tandis qu’il se dépêche de prendre un vol d’Atlanta pour être à ses côtés pour la naissance, ses meilleures intentions s’en vont à vau-l’eau.

Une rencontre fortuite avec Ethan Tremblay, un acteur en quête de reconnaissance, force Peter à faire de l’autostop dans une virée qui va le mener à travers le pays, détruisant au passage plusieurs voitures, de nombreuses amitiés et sa dernière résistance.

 

 

Mon avis : Robert est de reeeeeeeeeeeetour !!!! Hinhinhinhin ! Bon, ok, le fait que ce soit marqué "par le réalisateur de Very Bad Trip" et la présence de Zach Galifianakis (qu'on retrouvait déjà dans VBT), jouent aussi. Mais bon, Robert quoi! :)

Alors forcément, passer derrière VBT ce n'est pas facile car ce dernier met la barre très haut. Ici on sent que les (presques) mêmes ficelles ont voulu être utilisées avec moins de personnages et version road movie. Seulement, le genre même du road movie n'est pas celui qui offre le plus d'opportunités pour des situations cocasses voires abracadabrantesques (Ok, Little Miss Sunshine mis à part). A part les problèmes de bagnole, le prise d'un mauvais chemin, l'arrêt à la station essence... on en a vite fait le tour.

Notre duo fonctionne bien. Robert est merveilleux lorsqu'il pète câbles sur câbles. Surtout avec un Zach qui ne capte rien et continue de dandiner du cul comme si la menace n'était pas réelle. Ahahaha ! Cependant, cette bonne entente ne fait pas totalement oublier les longueurs et le scénario un peu faible.

Enfin, la serveuse note quand même une très bonne B.O. (qu'il faut qu'elle étudie plus en détails d'ailleurs). Elle était notamment comme une dingue au passage de "Mykonos" des Fleet Foxes (les Fleet Foxes c'est bien !). Mais on y retrouve aussi Beck, Neil Young, Band of Horses... bref, plein de beau monde.


En bref, un film sympa sur le moment mais qui laisse un goût de "moyen/peut mieux faire" à la sortie. Dommage.

 

 

 

 

Les-Petits-mouchoirs.jpgLes Petits mouchoirs

 

A la suite d'un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlées. Ils vont enfin devoir lever les "petits mouchoirs" qu'ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

 

 

Mon avis : Avec un casting pareil et des avis en veux-tu en voilà un peu partout, difficile de passer à côté de ce film. Il est français, certes, mais bon, c'est quand même Guillaume Canet derrière la caméra et il fait assez peu de bouses en général.

Le sujet, on ne va pas spécialement y revenir, puisque déjà exploité dans moult films antérieurs. Des amis se réunissent, chacun y va de ses petits secrets, histoires, non-dits etc.

L'avantage c'est qu'ici le film prend le temps pour s'attarder sur chacun des personnages. 2h35 c'est très long pour un film de chez nous. Voir même un peu poil trop à certains moments. On observe quelques petites longueurs vers le milieux du film, où certaines situations auraient pu être encore plus exploitées, ou alors certains passages plus rapidement enchaînés.

Je prend par exemple la scène de l'arrivée du mec/musicien de Marion Cotillard (Marie). Bon, déjà on s'attend à voir débarquer M (Mathieu Chédid)(oui M est dans le film, hinhinhin), mais non, v'la un barbu, qui chante très bien certes (j'ai adoré sa première chanson), mais ne fait pas du tout avancer le schmilblick en soit. Il chante, Marion (pardon, Marie) est mal à l'aise, puis une autre chanson, encore une autre, la soirée passe il prend le petit dèj, Marion (arf, zut !) est toujours mal à l'aise... et pendant ce temps là les japonais travaillent (ça n'a rien à voir, je sais). De même que le personnage de Jean-Louis, à peine introduit (semblant faire partie des meubles, comme le prof de jogging) et parfaitement secondaire durant pratiqument tout le film, prend soudainement une importance considérable, comme ça, sans vraiment d'explications, durant la scène finale.


En bref, plein de bonnes idées qui auraient pu être encore mieux menées pour être vraiment top (et le premier qui dit que je ne suis jamais contente est privé de caféine !). Surtout avec cette belle brochette d'acteurs en main. Le genre de la bande de copains n'est pas facile, Canet est en bonne voie et fera sans doute quelque chose de vraiment pas mal la prochaine fois. :)

Commenter cet article

Rose 19/12/2010 17:13



J'ai bien aimé sur le moment "Les petits mouchoirs" mais j'ai trouvé avec du recul que les ficelles du mélodrame qui étaient utilisées n'étaient pas très subtiles. Et comme tu le dis, il y a des
personnages qui font un peu tapisserie, et c'est bien dommage.


Sinon je découvre ton blog et je l'aime beaucoup :-)



Lulu 19/12/2010 22:05



Merci, c'est gentil. ^^



The Bursar 12/12/2010 18:31



Sera-t-il utilisé comme ça, ce n'est effectivement pas obligatoire, puisque dans fullmetal quand l'adaptation avait divergé, l'identité des homunculus avait changé. J'ai hâte de lire la suite,
car je suis curieuse de voir ce que le cirque va donner.



Lulu 13/12/2010 14:47



Moi de même. :)



The Bursar 12/12/2010 16:07



Oui, la fin de la saison 1 avec l'ange hermaphrodite. C'est vrai qu'au départ, j'ai cru que c'était la fin de la série... en tout cas, j'espère que le morceau sur la reine Victoria n'est pas dans
le manga, car cette solution me désole.



Lulu 12/12/2010 18:27



Moi aussi. L'ange version mec est présent dans le manga, notamment sous la forme de l'organisateur du bal costumé qui va mal tourné pour Ciel. Après je ne sais pas si finalement ce personnage
sera utilisé dans ce but là, vu que je ne lis plus les scans. On verra bien.



Gaetan 12/12/2010 13:27



t'es vraiment jamais contente :o



Lulu 12/12/2010 18:24



Attention mon petit Gaetan, je connais des gens très haut placés, des gens de haut rang! Et même que sans aller jusqu'à Alexandrie, je peux en toucher un mot au dieu Georges pour influer sur ta
réserve de Nespresso !!!!



Choupynette 11/12/2010 13:30



ils ont dit ça???? alors, là, ils avaient fumé quoi???



Lulu 12/12/2010 18:20



C'est une bonne question. :D