Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

De rouille et d'os

24 Mai 2012, 12:23pm

Publié par Lulu

De-rouille-et-d-os.jpgAli se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie.

Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose.Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions. Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

 

 

Mon avis : La serveuse est allée voir ce film un peu par hasard : elle ne se souvenait même plus du spitch mais c'était le seul film qu'elle pouvait caser entre 2 rendez-vous (genre je suis une fille super-over-bookée tu vois), et puis du peu qu'elle en avait lu les critiques étaient plutôt bonnes, donc pourquoi pas.

Le résultat fut ma foi plutôt bon. L'histoire change radicalement de ce qu'on peut voir habituellement, que ce soit dans ces personnages ou dans son déroulement. D'un côté on a Ali, sorte d'Epiméthée ("celui qui pense après coup" -voir ici qui ne pense carrément pas du tout-, frère de Prométhée dans la mythologie grecque) mal dégrossi, sans méchanceté mais surtout sans aucune finesse. De l'autre, Stéphanie, habituée à faire tourner les têtes avec son corps et va devoir s'habituer à d'autres regards. On suit ainsi plusieurs épisodes de leur vie et leur évolution, lui dans ses différents jobs plus ou moins légaux, elle dans sa reconstruction par des chemins peu banaux. L'un aidant l'autre et ce par forcément de la manière la plus évidente qui soit. Le premier degré d'Ali donne des scènes assez drôles ou alors assez consternantes selon s'il s'agit de sexe ou de son fils, ce dernier accusant hélas l'instabilité de son père.

L'ensemble est bien mis en scène, les acteurs très bons, le découpage des plans intéressants.

 

En bref, un très bon film, qui ne laisse pas indifférent. À voir au ciné, en dvd ou à la télé, comme vous voulez.

Commenter cet article

sandy 05/06/2012 11:13


Vu que je n'aime pas Marion Cotillard... c'est rapé ! ;o)

Lulu 07/06/2012 17:09



Ah oui, là ça risque d'être compliqué en effet.



Sybille 31/05/2012 12:49


Il me tente beaucoup ! Il a l'air vraiment touchant...

Lulu 07/06/2012 17:11



Il est pas trop dans le tendre, plus dans la violence je dirai. Mais un violence positive, qui permet d'avancer disons. :)



Fée Bourbonnaise 30/05/2012 14:21


Je l'ai vu lundi. Par hasard aussi. Je voulais aller voir Dark Shadows et puis, arrivée au guichet, j'ai pris un billet pour celui-ci. Pourquoi ? Aucune idée. Mais je ne regrette pas. C'est à la
violent et tout en émotion. Bref, ça m'a touchée. Je ne m'y attendais pas, j'avoue.

Lulu 30/05/2012 14:37



Pareil ! Je ne m'entendais pas à ça, mais ça m'a bien plu.