Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Des hommes et des dieux

28 Septembre 2010, 19:20pm

Publié par Lulu

Des-hommes-et-des-dieux.jpgUn monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…

Ce film s’inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu’à leur enlèvement en 1996.

 

 

Mon avis : Il y a des films comme ça, qu'on rechigne ou repousse à aller voir, tout simplement parce qu'on sait que le sujet ne sera pas des plus rigolos et qu'il faudra peut être utiliser son cerveau à certains moments. Le drame. Cependant, on sait aussi que ce genre de films ne fait pas de mal, bien au contraire, et qu'on en ressort différent (ou au moins qu'il est susceptible de nous aider à voire le monde autrement, ce qui est déjà pas mal).

L'affiche et le teasing l'annonce : Des hommes et des dieux a reçu le Grand Prix du festival de Cannes, le prix du jury Œcuménique et le prix l'Ecucation National (lycéen(ne), attends-toi à aller le voir avec ta classe). Rien que ça. Ça sent le lourd.

Et lourd il y a. Ce que la bande annonce ne dit pas (mais que vous savez si vous avez lu le résumé ci-dessus) c'est qu'il s'agit d'une histoire vraie. Ce qui change tout. Ou presque. Mais un peu quand même.

Outre l'impression d'un trop plein de bons sentiments qu'on pourrait imaginer en lisant le spitch de ce film, on a en fait surtout à faire à une histoire forte se passant dans une période trouble. Et plus que les grands idéaux, on retiendra de ce film des hommes. Des hommes face à un choix et leur évolution pour décider de l'orientation de celui-ci. Un choix qui bouleverse leur vie, leur raison d'être, ce pourquoi ils sont là, mais également les personnes qui les entoure.

Tout cela ne se fait pas sans heurts et c'est dans une ambiance lourde, un silence pesant uniquement ponctué par le chant religieux des prêtres (chanté par les acteurs themself), qu'on suit cette communauté dans ce dilemme. La Cène à la fin étant sans doute le passage le plus chargé en émotion du film.

Enfin, parlons des hommes sous ces habîts cisterciens, puisqu'on a affaire à un jeu d'acteur assez incroyable pour, rappelons-le, un film français (hourra !)(c'est tellement rare). Pas une seule fausse note, à n'importe quel moment que ce soit et ce dans l'ensemble du casting. Chapeau.

 

En bref, un film extrêmement fort, tout en finesse et en sensibilité, auquel on repense longtemps. A ne pas rater et à voir absolument (le Grand Prix n'est franchement pas volé).

Si ce n'est pas au ciné, il passera très bien en dvd ou à la télé (Canal+ et France Télévision étant partenaires, on devrait le croiser sous peu).

Commenter cet article

Fanchon 03/10/2010 16:12



En effet, vu ton article, je vais essayer de le voir.


J'espère que tu vas bien.


Désolée d'être un peu absente ces derniers temps (le boulot me prend tout mon temps en ce moment...).


Biz et à bientôt



Lulu 03/10/2010 23:15



Y a pas de mal, t'inquiètes. ;) Je suis moi même un peu submerger en ce moment. ^^



Sybille 01/10/2010 21:27



Bizarrement, je ne l'ai pas vu parce que moi aussi, il ne me disait pas grand chose !


il y a des films comme ça, qu'on a envie de voir parce qu'ils ont l'air bien mais on a un peu la flemme lol



Lulu 03/10/2010 23:16



Lol, comme je te comprends. :)



Gaetan 01/10/2010 12:09



Ca mérite un cidre au jambon ça, tu vas vraiment y avoir le droit :o



Lulu 01/10/2010 19:59



T'es tellement varié dans tes menaces, ça fait peur. :D



Gaetan 01/10/2010 11:20



C'est quoi cette accusation? c'est vraiment petit, très petit :o


dis qu'on est vulgaire tant que t'y es XD



Lulu 01/10/2010 11:29



Mais je n'ai rien dit. Je pense très fort, nuance ! XD



Gaetan 01/10/2010 00:05



Mais comment tu parles o_O


je suis choqué! XD


 


Moi  aussi, je suis sorti con de la salle. Et je crois que je le reverrai jamais non plus en fait. Une seule fois, ça permet de cogiter deja assez sur l'humanité.



Lulu 01/10/2010 01:02



Je crois que je vais arrêter de trainer avec vous, ça fait ressortir une certaine catégorie de vocabulaire que je pensais avoir oublié. Ahahah. :D