Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Hyouka

16 Octobre 2012, 13:25pm

Publié par Lulu

Hyouka.jpgBon bon bon. Le temps passe trop vite en ce moment, il y a tant de choses à faire. Ces derniers temps la programmation ciné ne m'a pas spécialement emballé. Heureusement il reste les séries et les animés. Parmi les animés de l'été dernier, trois m'ont occupés quelques temps : Sakamichi no Appollon, Chouyaku Hyakunin Isshu - Uta Koi et Hyouka.

Le premier est un shôjo type, hormis le fait que le personnage principal soit un mec (sauf qu'il est tellement typé shôjo qu'on se croit souvent dans un shônen-ai). Ce dernier point mis à part, ça reste hyper prévisible et n'apporte rien de nouveau au genre.

Le deuxième est également un shôjo, dans lequel chaque épisode raconte une histoire d'amour différente (comme une suite de nouvelles). Le tout se passe à l'ère Edo et le ton très humoristique de la série amène une touche de légèreté bienvenue. Cependant, les personnages ne sont au final pas très intéressants et le personnage de Teika, caricaturant les présentateurs tv japonais, fini par agacé (par manque de références culturelles principalement), donc grande lassitude sur la fin.

Reste Hyouka, la bonne surprise de l'été.

 

HYOUKA8.jpeg

 

Hyouka

Titre alternatif : 氷菓 Hyou-ka: You Can't Escape
Genre : Énigme, Policier & Vie lycéenne
Type : Shônen-Shôjo
Date de diffusion : 22 avril - 19 septembre 2012
Nombre d'épisodes : 22

 

Synopsis (par animeka)

Alors que les lycéens s’inscrivent avec enthousiasme au club dans lequel ils vont pouvoir s’investir tout au long de l’année scolaire, Oreki Hôtarô, lui, est loin d’être motivé. Ce qu’il apprécie, c’est de faire un minimum d’efforts. Seulement, sur la demande de sa grande sœur qui a peur que le club de littérature dans lequel elle était inscrite quelques années auparavant ne soit dissout par manque de membres, Hôtarô accepte d’en faire partie, dans l’espoir d’en être l’unique participant. Quel n’est pas son désarroi lorsqu’il s’aperçoit qu’Eru Chitanda s’est également inscrite, d’autant plus que la lycéenne est de nature curieuse, et qu’elle n’a pas l’intention de laisser les mystères qui l’entourent sans réponse.

 

 

Hyouka000181-650x365.pngMon avis : Cet animé est une sorte d'hybride, alliant le genre de la vie lycéenne ordinaire avec celui des énigmes policières. Mais sa plus grande force vient du fait qu'aucun des deux genres n'empiètent jamais sur l'autre. Les intrigues se déroulent toujours dans le cadre du l'établissement scolaire et ne dépasse jamais l'entendement (nos héros n'ont pas prévu de sauver le monde, ahahah, trouver qui sème la pagaille dans le festival de l'école est déjà pas mal). Du coup, l'histoire reste toujours crédible et les enquêtes très conviviales.

C'est avec délice qu'on regarde à chaque fois Chitanda -Voca-WorRaws--Hyouka---02_001_13378.pngs'enflammer pour un petit mystère local (trouver ce qui s'est passé lors de la création du club il y a 33 ans, qui a volé le cadeau de St-Valentin de Mayaka...) et entraîner un Oreki blasé et paresseux dans une enquête qu'il résoudra pourtant avec toujours beaucoup de subtilité. Accompagnés de Satoshi et Mayaka, ils forment un quatuor très intéressant, dynamique et très drôle (qui me fait souvent penser aux filles de K-On !).

L'histoire est intéressante et bien menée, alternant les petites et les grandes enquêtes qui se déroulent sur un ou plusieurs épisodes consécutifs. Le tout étant mêlé de quelques relations entre les personnages, mais pas trop (juste ce qu'il faut).

Enfin, le chara design et l'animation sont vraiment très beaux, un vrai régal pour les yeux.

 

En bref, un très bon animé, drôle, intéressant et attachant. J'espère qu'il y aura une autre saison !

Commenter cet article