Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

In the Air

11 Février 2010, 19:45pm

Publié par Lulu

in-the-air.jpgRyan Bingham, un spécialiste du licenciement à qui les entreprises font appel pour ne pas avoir à se salir les mains, est un collectionneur compulsif de miles aériens cumulés lors de ses incessants voyages d'affaire. Misanthrope, il adore cette vie faite d'aéroports, de chambres d'hôtel et de voitures de location. Lui dont les besoins tiennent à l'intérieur d'une seule valise est même à deux doigts d'atteindre un des objectifs de sa vie : les 10 millions de miles.
Alors qu'il tombe amoureux d'une femme rencontrée lors d'un de ses nombreux voyages, il apprend par la voix de son patron que ses méthodes de travail vont devoir évoluer. Inspiré par une nouvelle jeune collaboratrice très ambitieuse, celui-ci décide que les licenciements vont pouvoir se faire de manière encore plus rentable, via... vidéo conférence. Ce qui risque évidemment de limiter ces voyages que Bingham affectionne tant...



Mon avis : Il y a un constat flagrant qu'on peut se faire une fois sorti de la salle de ciné : l'affiche et la bande-annonce sont de grosses menteuses. Pas qu'elles nous aient caché une daube sous le sourire enjôleur de Clooney. Non. Les deux fautives nous laissaient croire qu'on aura droit à une bonne comédie sympa, avec de l'humour mais aussi avec de l'amour dedans. Et bien ce n'est pas vrai ! Ou plutôt, c'est faux. (l'expression "ce n'est pas vrai" est fausse parait-il, hum). Certes, on rit deux-trois fois et il y a du flirt dans l'air (la serveuse se rend compte qu'elle vient de faire un jeu de mot sans le faire exprès). Cependant, on voit bien vite au fil des minutes que ce n'est pas l'intérêt ni le sujet principal du film.
Le réalisateur Jason Reitman dissèque parfaitement toutes les absurdités de notre époque moderne, et ce sans regard moralisateur ou trop gentil envers ses protagonistes. Ces êtres à la dérive sont traités avec beaucoup de sensibilités et sont plus fouillés qu'on pourrait le croire au premier abord. Grâce à cela, le film ne ressemble pas à un banal constat social et économique. Il nous amène à nous remettre en question, par rapport aux choix qu'on a fait, nos conceptions de la vie, de l'amour, du bonheur (celui qu'on veut nous imposer et celui qui nous convient)...
Bref, sous ses (faux) aspects bon enfants, ce film se révèle être une réflexion légèrement mélancolique sur le monde qui nous entoure. Un bon film, et intéressant de surcroît (et puis Clooney est top, as always).
Juste une chose :  si on a le moral au beau fixe pour le voir, c'est mieux (pas que ce soit lacrymal, ou qu'on ait droit à un La Route bis hein, mais ça fait cogiter).

Commenter cet article

Alicia 18/02/2010 10:40


sur l'article "Etude en rouge" de mon blog, en commentaire je t'ai laissé deux liens vers des recueils de SH! :)


Lulu 18/02/2010 19:28


Oh merci beaucoup ! Je vais voir ça tout de suite !!! ;D


Alicia 17/02/2010 19:57


Hey! Excuse moi du retard! Sa y est j'ai eu tous mes résultats, j'ai validé mon semestre avec une moyenne de 10,6! Très juste mais bon je l'ai! ^^" Je suis en vacances mercredi prochain moi! Mais
j'aurai un tas de devoirs, d'ailleurs ce week end j'ai énormément de trucs à faire T__T j'irai pas au ciné mais j'espère avoir le temps de lire! Je lirai prochainement tes nouveaux articles! :)


Cachou 14/02/2010 22:58


Comme tu t'en doutes certainement, je suis complètement et entièrement d'accord avec toi ^_^. Reitman a confirmé sa place dans le panthéon de mes réalisateurs préférés avec ce film.


Fanchon 13/02/2010 18:23


Cela me semble pas mal du tout mais je pense que j'attendrai quand même sa sortie en dvd (car j'ai pas trop de sous en ce moment donc je ne vais voir que les films indispensables au ciné...) !
^^
En tout cas, merci pour cette critique !
Biz et bonne soirée


Batman 13/02/2010 12:36


Mdr je viens de voir dans tes commentaires que tu avais l'intention d'aller voir Brothers, I love you Philip Morris et Lovely Bones alors que je viens tout juste de te posser la question dans
l'article sur Gainsbourg hahahaha.

Sinon pour In The Air, il me semblait bien que c'était une "fausse comédie" comme on les aime. Il faut se méfier des bandes annonces!! Puis je n'aime pas Clooney alors c'est vite vue :)