Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Kaichou wa Maid-sama !

15 Novembre 2010, 23:50pm

Publié par Lulu

484753.jpgOhohohoh ! Aujourd'hui dans la rubrique Moka Manga on cause de Kaichou wa Maid-sama! (titre qu'on peut traduire par "La présidente est une maid !")(celui qui a pensé à la série hentai "Ma femme est étudiante" sort)(ahahah, petits malins !). Oui, "comme par hasard" il s'agit encore d'une histoire de maid/serveur(se)/café/et autres assimilés... mais vous savez que je ne suis pas duuuuuuuu tout monomaniaque sur la question, du tout. Donc tout va bien. ^^
Comme pour beaucoup d'animés qui arrivent (par des moyens aussi étranges que technologiquement compliqués, via cette chose bizarre qu'est le web) dans notre partie du monde avant leur homologue au format papier, c'est par ce premier biais que la serveuse a découvert cette série (aujourd'hui éditée chez Pika) et donc celui sur lequel elle s'épanchera le plus (mais aussi parce que le manga ne m'a un poil moins séduit. Mais on y reviendra).



40-11.jpgL'animé Kaichou wa Maid-sama! 
Titre alternatif : 会長はメイド様!
Genre : Comédie, Amour & Amitié
Type : Shôjo
Date de sortie : 1 avril 2010
Nombre d'épisodes : 26


Synopsis :
Le lycée Seika, récemment devenu mixte, compte seulement 20% de filles. Il est tristement célèbre pour la sauvagerie de ses élèves de sexe masculin et la peur que ces derniers inspirent aux filles. Ayuzawa Misaki, la présidente des élèves du lycée Seika, est très stricte, crainte de tous les garçons et admirée par les filles. Derrière ce dur visage, elle cache des problèmes familiaux (son père a fui le foyer) qui la contraignent, parallèlement à ses études, à contribuer financièrement aux besoins de la famille en travaillant secrètement dans un café nommé le Maid Latte où elle doit porter un uniforme de soubrette et dire "Maître" aux clients de sexe masculin... chose qui entre bien sûr en contradiction avec ses idéaux égalitaires. Tout s'accélère quand Usui Takumi, lycéen le plus populaire du lycée et notoirement indifférent aux déclarations d'amour incessantes qu'il reçoit, découvre le secret de Misaki en la croisant habillée en maid.


Kaichou-wa-Maid-sama----02---Large-21.jpgMon avis : Au début, on peut penser (moi la première, vous vous doutez bien) au scénario typique des shôjos romantiques à 2 ronds de "la double vie secrète de la belle découverte par le bad goy beau gosse qui va donc lui faire du chantage et obtenir ce qu'il veut d'elle". Heureusement, on dépasse de loin ce schéma pourri ici (ouf). Usui va s'en servir pour embêter d'avantage Misaki (à son grand damne), et se rapprocher d'elle à l'occasion (hinhinhinhin) mais restera dans les clous (un bon point pour Usui).
Kaichou-wa-Maid-sama----02---Large-05.jpgMisaki fait partie de cette catégorie d'héroïnes fortes, indépendantes, avec du caractère et n'a pas peur de botter les miches au premier mec qui ne respecte pas le règlement de l'école (j'aime quand elle se transforme en démon colérique pour tous les faire fuir, ahahah). En face, Usui est le beau gosse solitaire (mais pas  ténébreux, attention)(hum, quoi que...), bourré de groupies qui l'aiment en secret et auquel les garçons font appel lorsque Misaki leur fout trop la trouille, étant le seul à lui tenir tête (ou "seul à en avoir dans pantalon", vous choisissez). Les deux n'ont jamais fait vraiment attention à l'autre, jusqu'à ce qu'Usui tombe sur Misaki en soubrette dans une ruelle, à l'arrière du Maid Latte. Intrigué, Usui va commencer à suivre Misaki un peu partout (exaspèrant grandement cette dernière, ce qui lui vaudra le surnom de "stalker pervers" assez régulièrement)...

Bon, vous vous en doutez, à force d'être toujours fourrés ensemble, ils vont finir par se rapprocher mutuellement. Enfin, quand je dis mutuellement... Misaki est tellement bouchée avec des peaux de sausc' tellement épaisses devant les yeux qu'il va lui falloir une sacré flopée d'épisodes avant de se rendre compte de quoi que ce soit. Il est ultra patient l'Usui, c'est moi qui vous le dit. Ahahah !
 Toujours est-il que ce qu'on apprécie dans cet animé (et dans la série en général) c'est surtout le charisme des personnages, et notamment de notre couple, loin de faire potiche pour l'un comme pour  l'autre (hourra !).
Kaichou-wa-Maid-sama----02---Large-08.jpgToutefois les personnages secondaires sont loin d'être en reste, très attachants et faisant partie intégrante de l'histoire et des petites intrigues au fil des épisodes (ça fait plaisir). L'humour est toujours présent, notamment grâce aux 3 larrons/ex-caïds/fans de Misaki, dont les espérances sont toujours déçues lors leurs de visites au Maid Latte.


En bref, un très bon animé, sympa et bien drôle comme il faut.
On regrette seulement qu'on n'en sache finalement pas plus sur le passé d'Usui. Mais quelque chose me dit qu'avec le manga toujours en cours de parution au Japon, l'animé aura droit à une deuxième saison et ce point
éclairé prochainement. ;)

Dispo en streaming ici.





maid-sama-manga-volume-1.jpgLe manga Maid Sama
Titre VO : 会長はメイド様!
Titre traduit : Kaichou wa Maid-Sama !
Auteur(e) : Hiro Fujiwara
Type : Shôjo
Genre : Comédie, Romance
Editeur VF : Pika
Date de publication VF : 5 Mai 2010
Nbr de volume(s) au Japon : 11 (en cours)


Mon avis : Si le style graphique de l'animé peut sembler assez simple et grossier, celui du manga est quand à lui très sec et anguleux (un peu comme les premiers tomes de Host Club, ou certains titres sunjeong manhwa (équivalent coréen du shôjo manga japonais)).
488230.jpgAprès avoir été séduite au plus haut point par le charisme fou que dégage Usui dans l'animé (il faut dire ce qui est, quand Usui vous décoche son sourire bright c'est "Olalalalaaaaaaaaaaaa !!! *soupir*")(bon j'avoue, Usui est une des raisons pour lesquelles il FAUT suivre cette série), j'ai trouvé que dans le manga ça ne faisait pas pareil. Peut être est-ce parce que son sourire n'est pas en direct live (un peu comme pour Sebas-chan. Un sourire diabolique de Sebas-chan en live, ça vaut son pesant de cacahuètes !!!! Mais bon, Sebas-chan c'est Sebas-chan, c'est pas pareil), allez savoir. Ou tout bêtement parce que j'ai commencé par l'animé et non l'inverse (solution la plus plausible).
Cependant, vu que la saison 2 de l'animé ne va pas être pour demain matin 8h, il n'est pas impossible que la serveuse se repenche sur le manga... histoire de savoir ce que donne la suite quand même. ^^



HS : Lyonnais et gens de la région, n'oubliez pas que le week-end de la semaine prochaine (c'est à dire les 27 et 28 novembre) à lieu la Japan Touch 12e édition, convention à laquelle la serveuse sera (le samedi aprèm), et ce en cosplay (mais pas de maid, ahahah).

Commenter cet article

The Bursar 28/11/2010 23:09



Il y avait la Japan Touch ce week-end ? je suis dégoûtée, j'habite pas loin en plus, j'aurais pu y faire un tour(au lieu d'aller à annecy dévaliser le rayon manga de la fnac).


 


J'ai failli craquer pour le coffret de la saison 1 de Black butler, mais en même temps, je trouve que 30euros pour huit épisodes c'est tout de même trop cher... donc je me contente de la version
papier de Sebas-chan.



Lulu 29/11/2010 01:37



Et oui. ^^ Bah, elle reviendra l'an prochain. Et puis il a une nouvelle convention (dont j'ai oublié le nom car la 1ère édition ne date que de cette année) qui devrait arriver autour de mai-juin
prochain (je ne sais plus exactement mais c'est dans ces eaux là). :)


 


En effet, c'est un peu de l'abus je trouve. -_- Même si les nouveau packaging sont très beaux, ça reste du sacré luxe.



Fanchon 18/11/2010 15:40



Merci pour ces deux découvertes !


J'espère que tu vas bien et désolée pour mon absence de ces dernières semaines.


Biz et à bientôt



Lulu 18/11/2010 20:13



De rien. Contente que tu sois de retour. ^^



Gaetan 17/11/2010 10:58



c'te classe, y'aura des photos j'espère, comme l'an dernier :P



Lulu 17/11/2010 11:38



Surement. Peut être. A voir. (suspens) Si le photographe de l'an passé est à nouveau sur place, il y a de fortes chances. ^^