Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

La Rédemption d'Althalus (tome 1), de David & Leigh Eddings

10 Mai 2010, 22:10pm

Publié par Lulu

La Rédemption d'AlthalusPrésentation de l'éditeur :

Althalus, voleur expert et sans scrupule, accepte une curieuse mission que lui propose un homme en manteau noir : s'introduire dans la Maison au Bout du Monde pour récupérer le mythique grimoire de Deiwos. Après avoir subtilisé le manteau de son commanditaire - on ne se refait pas ! -, Althalus découvre bien vite l'étrange demeure. Selon Emeraude, une chatte qui parle, pas question qu'il ressorte avant d'avoir lu le grimoire, compris ses enseignements et imaginé un plan pour empêcher Daeva, le frère maléfique de Deiwos, de défaire le monde ! N'ayant jamais appris à lire, le pauvre garçon n'est pas sorti de l'auberge... Premier volet d'un roman en deux parties qui met en scène un sympathique voleur devenu apprenti mage malgré lui. Aventures, magie et humour sont au rendez-vous !


Mon avis : Un peu de Fantasy pour changer, avec Les yeux d'émeraude, le premier tome d'une série qui en compte deux (au moins on n'est pas embarqué dans une saga interminable, c'est déjà ça). Le début du roman est sympa : on suit Althalus dans divers contrées, volant au gré de la chance qui lui souri ou non (c'est qu'elle est capricieuse parfois, la vilaine). Mais durant ce voyage, une créature étrange et maléfique semble suivre le jeune homme... hum, il y a baleine sous caillou (tellement plus drôle qu'"aiguille sous roche").

Cependant, une fois arrivé à la Maison au Bout du Monde (au quart du bouquin) l'histoire se tasse pour ne plus jamais décoller. Même après leur départ à la recherche de leurs futur-valeureux compagnons, il ne passe franchement pas grand chose. La relation entre Althalus et Emmy semble étrange : on veut nous faire croire qu'après tant d'années de l'amour s'est installé entre eux seulement on n'y croit pas une seule seconde. Les dits compagnons ne brillent pas par leur originalité, manquant de profondeur, d'autant que la plupart des situations restent convenues. On peut se dire que l'humour permettrait de gommer un peu tout ça, mais non. La plupart des répliques tombent à plat et on arrive péniblement à finir ce tome qui rame.


En bref, un récit assez creux dont on se passe bien. Néanmoins, la serveuse compte bien ne pas s'arrêter là et lire autre chose d'Eddings, dont elle a entendu beaucoup de bien.

Commenter cet article

GaetanT 17/05/2010 09:34



si tu les trouves vraiment pas, je peux te passer les miens, je dois avoir la collection complete des bouquins d'Eddings :P



Lulu 17/05/2010 21:03



Ma P.A.L. est déjà assez longue je crois, ahahah. Je vais déjà passer l'été pour voir comment ça descent cette affaire et après j'aviserai. :)



Sol'N 16/05/2010 22:59



Bonjour,


Nous sommes deux auteurs de fantaisy qui cherchons des esprits critiques pour nous aider à progresser ou simplement savourer nos écris.


Nous serions flattées d'avoir ton avis éclairé sur nos oeuvres.


Si cela te tente nous t'attendons sur http://fantastique.roman.over-blog.fr/#



GaetanT 16/05/2010 16:13



 C'est vrai que celui ci n'est pas le meilleur d'Eddings, loin de la!


Mais je te conseille, je te recommande vivement La Belgariade si tu ne l'as point lue, c'est vraiment bon :D



Lulu 17/05/2010 00:36



Je n'arrive jamais à trouver le tome 1 en occasion, ahah. Mais je ne désespère pas. ^^



Ashtray-girl 11/05/2010 13:46



Ah, moi je dis "baleine sous gravillon"!  Okay, je ==>>>



Lulu 11/05/2010 20:21



C'est vrai, ça se dit aussi. ^^



Cachou 11/05/2010 08:30



Toujours bon à savoir, surtout que c'est un nom d'auteur(s) que j'avais gardé en tête...