Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Le Premier qui l'a dit

28 Juillet 2010, 23:55pm

Publié par Lulu

Le-Premier-qui-l-a-dit.jpgGrande réunion chez les Cantone, illustre famille de Lecce dans les Pouilles, propriétaire d'une célèbre fabrique de pâtes. Tommaso, le benjamin, veut profiter du dîner pour révéler à tous son homosexualité. Mais alors qu'il s'apprête à prendre la parole, Antonio, son frère aîné, promis à la tête de l'usine, le précède pour faire… la même révélation. Scandale général, malaise du père qui chasse le fils indigne. Tous les espoirs se portent alors sur Tommaso pour reprendre l'affaire familiale et perpétuer le nom des Cantone. Tommaso a d'autres plans, mais comment peut-il à présent dire la vérité à sa famille ? C'est alors que ses amis romains débarquent pour une visite surprise dans les Pouilles.

 

 

Mon avis : On ne voit pas beaucoup de films italiens à l'affiche des gros distributeurs (Pathé, UGC & Co.), et c'est bien dommage. Celui-ci est diffusé par un distributeur indépendant (Pyramide Distribution), et je ne sais pas comment il a réussi à s'imposer au Pathé près de chez moi, mais en tous cas, je l'en remercie.

Déjà, la bande annonce nous annonçait une comédie fameuse, mais le film s'est révélé encore mieux que ça.

Dans une petite ville d'Italie où tout ce sait (les commérages étant le sport régional) et le qu'en dira-t-on du coup d'importance capitale, le fils ainé d'une famille très fière de son nom et de sa réussite, annonce son homosexualité. Patatras. Et là, c'est le drame ! Surtout que c'est pas de chance, car le deuxième fils (notre Tommaso), qui avait eu l'idée en premier, se reprouve du coup coincé entre des parents qui n'acceptent pas cette différence, un rôle de patron qu'on veut lui coller sur dos, et ses amis qui débarquent à l'improviste et doivent se faire passer pour des hétéros... Bref, vous pensez bien que cette situation donne lieu à moult quiproquo et scènes absolument succulentes (les potes de Tommaso sont eeeeeeeextra !).


Mais ce n'est pas tout. Parallèlement (ou non), ce film traite de différents amours impossibles. Hors Tommaso et Marco, il y a aussi Alba, la fille d'un ami de la famille (amoureuse secrètement de Tommaso) et la grand-mère Cantone, qui jusqu'à la fin de ses jours aura aimé en secret le frère de son époux.

Tous ces sujets sont très bien traités, de façon juste et sans gros-stéréotypes-de-base-bien-lourds-qui-saoule. Que ce soit les réactions vieillottes des parents ("Est-ce qu'il peut en guérir ? Redevenir "normal" ?") ou ces relations et amours justement, traduits par de simples regards, des gestes tous simples qui veulent tout dire.  La dernière scène, où toutes les généréations se mèlent est vraiment bien faite. Je regrette juste que le personnage d'Alba n'ait pas plus été fouillé que ça. Mais bon, c'est minime.

Enfin, la photo est superbe. La maison, le village et la plage... c'est beau. On s'y verrait bien *bave*.


En bref, allez-y c'est permis, très bien, fun, très drôle et bien vus. Un très bon film !

Commenter cet article

Cachou 04/09/2010 00:16



Purée, flippant: j'ai d'abord vu l'affiche et je me suis dit "un film de jeunesse de Clooney"? Ce type a les même zyeux!!!!



Lulu 05/09/2010 01:13



Ahahahahah!!!! C'est vrai que tu le fais maigrir et tu le rajeunis, on en est pas loin.



The Bursar 09/08/2010 14:25



La bande-annonce m'avait beaucoup plu et ton avis renforce mon envie de le voir, je pense que j'irai cette semaine pendant mon bref passage à Paris.



Lulu 11/08/2010 16:00



Il est vraiment sympa. Bon séjour à Paris. ^^



Isleene 30/07/2010 20:31



Ravie s'il t'a plu. Il est absolument génial. En tout cas, j'ai vraiment craqué dessus



Lulu 31/07/2010 02:42



Je ne pensais pas qu'il me plairait à ce point. C'est une bonne surprise. ^^



Chinchilla 29/07/2010 10:01



Je pense aller le voir cette semaine :) Il faut dire que, comme tyu le souligne, les films italiens à l'affiche sont plutôt rares et j'aime bien Riccardo Scamarcio donc ça sera
l'occasion de le voir sur grand écran.



Lulu 30/07/2010 00:49



Des films comme ça j'en voudrais plus souvent. Qu'ils soient italiens ou non. Mais c'est vrai que c'est dommage qu'on ait si peu de films italiens à l'affiche quand même. Entre ça et un gros
navet de blockbuster misant uniquement sur les effets spéciaux, j'en préfère 10 comme ça. :D