Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Le Treizième Conte, de Diane Setterfield

23 Mai 2010, 01:40am

Publié par Lulu

le treizième contePrésentation de l'éditeur :

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l'écart du mond, s'est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd'hui âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l'extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à sa biographe Margaret Lea est une injonction : elle l'invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l'imaginaire ; et elle ne croit pas au récit de Vida.

Dès lors les deux femmes confrontent les fantômes qui participent de leur histoire et qui vont les aider à cerner leur propre vérité..


Dans la veine du célèbre Rebecca de Daphné Du Maurier, ce roman mystérieux et envoûtant est à la fois un conte gothique où il est question de maisons hantées et de sœurs jumelles au destin funeste, et une ode à la magie des livres.



Mon avis : j'avais vu ce livre chez Cachou, faisant partie de son top livres de 2008 (je ne suis pas très réactive, je sais)(Ah les PAL...). Et puis la curiosité aidant...

Le Treizième Conte, sous ses aspects de petit pavé (563 pages en poche), se lit très vite. La serveuse a été happée dans le récit dès les toutes premières pages, chose qui lui arrive assez peu souvent. C'est très étrange car rien de précis ne nous attire au début. Ce n'est pas un suspens haletant comme dans les thrillers par exemple, mais il y a un petit quelque chose, d'avantage que de la curiosité en plus subtile cependant, qui nous pousse à résoudre ce mystère. Je pense que c'est là la preuve d'un très bon livre


Encore que tout est bon dans ce roman. Il est fantastique. Il n'y a rien à jeter. L'intrigue est hyper bien menée, tout ce tient, le style est nickel, ces personnages si vrais, et un tel amour pour les livres transparaît à chaque ligne... C'est merveilleux. J'ai été enchanté !

Et puis j'ai particulièrement aimé le dernier chapitre, où l'auteure dit :

« Bien que j'ai raconté tout ce qu'il y avait à savoir sur *biiiiiiip* (je ne spoile pas), je me rends compte que certains risquent de rester sur leur faim. Je sais trop ce que c'est que de finir un livre et de s'interroger une semaine plus tard sur le sort du boucher, des diamants, ou de la douairière et de sa nièce, réconciliées ou pas. J'imagine les lecteurs se posant des questions sur celui de Judith et de Maurice, de ce magnifique jardin et des occupants actuels de la maison.  Donc, au cas où vous seriez dans l'expectative, voici quelques réponses. »

Elle continue ainsi en donnant les détails sur ce que sont devenus TOUS les personnages rencontrés. J'aime cette auteure ! \0/ Combien de fois ai-je râlé parce qu'on ne savait finalement pas ce qu'était devenu machin ou chose avec des fins qui ne répondaient pas à toutes nos questions ?! Enfin une auteure qui comprends nos attentes et besoins de lecteurs. Youhou!


En bref, un livre génial, une histoire incroyable. À lire absolument ! Et dire que c'est son premier roman...



Extraits :

« Le Silence n’est pas un environnement naturel pour les histoires, m’a dit un jour Miss Winter. Celles-ci ont besoin de mots. Sans eux, elles palissent se fanent et meurent. Pour ensuite revenir vous hanter. »


« Le docteur Clifton vint me voir. Il m'ausculta et me posa des tas de questions. « Insomnies ? Sommeil irrégulier ? Cauchemars ?  »

Par trois fois, j'acquiesçais de la tête.

« C'est bien ce que je pensais. »

Il pris un thermomètre et me demanda de me le mettre sous la langue, avant de se lever et d'aller à la fenêtre. « Et que lisez-vous ? » me demanda-t-il, le dos tourné.

Avec le thermomètre dans la bouche, je pouvais difficilement répondre.

« Les Hauts de Hurlevent... vous avez lu ? »

« Hm-m.... »

« Et Jane Eyre ? »

« Hm-m.... »

« Raison et sentiment ? »

« Hm-m.... »

Il se retourna et me regarda, l'air grave. « Et ces livres, je suppose que vous les avez lus plus d'une fois ? »

Je hochais de la tête, et il fronça les sourcils.

« Lus et relus ? À de nombreuses reprises ? »

Nouveau hochement de tête. Et froncement de sourcils plus prononcés.

« Depuis l'enfance ? »

J'étais déconcertée par ses questions, mais le sérieux de son regard m'obligea à acquiescer une nouvelle fois. [...]

« Le traitement n'a rien de compliqué : mangez, reposez-vous et prenez ceci..., dit-il en écrivant trois lignes sur son bloc, avant d'arracher la page et de la poser sur ma table de chevet, et la fatigue et la sensation de faiblesse auront disparu en quelques jours. » [...]

Je consultai l'ordonnance. D'une écriture vigoureuse, il avait écrit : Sir Arthur Conan Doyle, Les Aventures de Sherlock Holmes. Prendre dix pages deux fois par jours, jusqu'à épuisement des stocks. »

Commenter cet article

Isleene 30/05/2010 17:15



LA couverture ùme parle beaucoup :) en tout cas il a l'air pas mal, je note



Ashtray-girl 26/05/2010 11:58



Ton enthousiasme avait de quoi m'inciter à le lire, mais l'extrait, lui, m'a définitivement convaincue! Je veux des ordonnances comme celles-là!


Hop! Dans ma PaL (vilaine!)



Lulu 29/05/2010 01:54



Moi aussi j'adorerai que mon médecin me prescrive du Sherlock. X3



KittKat 24/05/2010 19:35



J'ai adoré ce livre que j'ai avalé d'une traite ! L'ambiance est intrigante à souhait et les pages se tournent toutes seules ! Tu me donnes d'ailleurs très envie de le relire (si je n'avais pas
une quinzaine d'autres livres en attente ^^')!



Lily 24/05/2010 17:15



Tu as finis de me convaincre ! ça fait pas mal de temps que j'en entends que du bien de ce livre!


Je l'ajoute donc à ma LAL * astronomique * =)



Fanchon 24/05/2010 14:26



Cela m'a l'air d'être un très bon livre... Je vais essayer de me le trouver !


Biz et bon après-midi