Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Les abandonnés de 2010

16 Février 2011, 20:42pm

Publié par Lulu

Autre forme de récap' de l'année passée, avec tous les livres qui sont repartis sur les étagères de la serveuse sans être arrivés à la dernière page (vu que je ne fais pas de critiques de livres abandonnés, mais qu'ils comptent tout de même comme des lectures, il fallait bien qu'ils apparaissent quelque part). Pas que c'était des bouses en soi, mais plutôt qu'ils ne m'ont pas convenus ou que ce n'était pas ce que j'attendais au moment de la lecture. On va donc distingué les livres "ce n'était pas le bon moment", susceptibles d'être repris en cours de route un de ces jours, de ceux qui n'allaient vraiment pas et qu'on ne réouvrira pas.

 

 

Succeptibles d'être réouverts :

 

les heures cunningham- Les heures, Michael Cunningham

Je pense que c'est ma méconnaissance de l'oeuvre de Virginia Woolf (et/ou de sa vie) qui m'a empêché de rentrer dans l'histoire. Mais comme je ne désespère pas un jour ouvrir un livre de l'écrivaine, je reprendrais sûrement la lecture à ce moment-là (un peu comme mon but de revoir le film "The Jane Austen book club" une fois tous les livres de l'auteure lu)(parce qu'entendre parler de M. Knightley* sans savoir qui il est est franchement dommage)(voire  à la limite de la honte)(ahah).


L'amour est à la lettre A

 

- L'amour à la lettre A, Paola Calvetti

Les premières pages ne m'ont pas happées à proprement parler et cette lecture fut à de très (très) nombreuses reprises coupées par d'autres, jugées (à plus ou moins bon titre, mais c'est le jeu qui veut ça) plus urgentes et/ou importantes ("OMG, VA est sorti !")(nan je déconne, la série n'était pas encore dispo à ce moment-là).

 

 

La-fille-qui-r-vait-d-un-bidon-d-essence-et-d-une-allumett.jpg- Millenium tome 2, La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, Stieg Larsson

Cette série est excellente et ce deuxième tome a le mérite d'entrer tout de suite dans le vif du sujet, nous amenant directement au coeur de l'action (pas comme le premier où il fallait attendre la moitié de l'ouvrage pour voir les choses bouger enfin).  Cependant, ces volumes sont teeeeeeeellement denses qu'on n'a pas l'impression d'avancer, c'est pénible. Je n'ai absolument rien contre les pavés, mais là, même en enfilant les chapitre, visuellement (quand d'habitude tu refermes ton livre et à la bosse du marque-page tu t'exclames "Wouah il ne me reste plus que "ça" à lire, ça va trop vite !) on a toujours l'impression d'en être au même point. Du coup, comme pour L'amour à la lettre A ci-dessus, à force de couper la lecture par d'autres, on finit pas ne plus le réouvrir du tout.

 

 

Définitivement refermés :

 

bienvenue-au-club- Bienvenue au club, Jonathan Coe

Les histoires anglaises j'aime ça, surtout si il y a de l'humour so british dedans. Et Bienvenue au club en possède plein. Seulement, les trop nombreux aller-retour dans le temps, s'ajoutant au nombre incalculable (pour la serveuse) de personnages ont sonné le glas (quand arrivée bravement au milieu du livre la serveuse s'est exclamée "mais qui c'est ce Paul ???!", ce fut le prénom de trop, ahah)

 

 

 

Extrêmement fort et incroyablement près- Extrêmement fort et incroyablement près, Jonathan S. Foer

On entend pas mal parler de ce livre, d'autant qu'un film (avec plein d'acteurs bien bankables d'Hollywood) va bientôt lui être consacré. Les réflections et pensées du jeune héros sont vraiment bien décrites et très crédibles, mais j'ai trouvé le temps long et cette histoire de "clé" avec comme mission de visiter tous les "Blacks" de la ville m'a vite saoulé à vrai dire. La fin est sans doute bien, mais j'avais la flemme d'arriver jusque là. Le film me dira sans doute si j'ai bien fait ou pas.

 

 

un rôle qui me convient Richard Russo- Un rôle qui me convient, Rihcard Russo

Je n'ai pas du tout réussi à rentrer dans ce livre. Cette lassitude s'est communiquée jusqu'à moi et en a eu raison (un peu comme un certain film récent de Sofia Coppola)(comment ça "je me répète" ?)(ahah).

 

 

La malédiction des anges- La malédiction des anges, Danielle Trusson

Le début semblait intéressant et prometteur. Puis plus on avance plus ça se traîne, et surtout plus on avance plus on découvre d'énormes ficelles hyper usitées accompagnées de sauce "olalalalaaaaaaa, mais quel hasard : je suis l'héritière d'un secret planétaire terrible et caché mais découvert par ma famille aujourd'hui disparue mystérieusement, je ne le savais pas mais cooooooomme par hasard les indices sont en fait tout autour de moi ! C'est fou ça !" *voix niaise*. Donc bon, ça va deux minutes.

 

 

Merry-Gentry-Tome-2- Merry Gentry tome 2, Laurell K. Hamilton (et la série Merry Gentry en général)

La serveuse comptait faire au moins un article sur le premier tome, qu'elle avait plutôt bien aimé ("Youpi, un livre avec des vrais morceaux de sexe dedans!")(et puis le thème des faes change un peu dans cette masse vampirique).

Puis entre temps, le tome suivant est tombé entre ses mains... Si les faiblesses du premier volume (un peu longuet par endroits, intrigue flottante, beaucoup -trop- de personnages pour moi...) pouvaient s'expliquer par la mise en place des principaux éléments de la série, le second annule toutes nos pensées magnanimes.

merry gentry tome 1Dans le premier, la princesse quitte son boulot de détective pour revenir dans la cour fae (je vous la fais méga supra courte), avec toutes les intrigues politiques, complots qui en découlent (et qui rendent le tout intéressant). Mais dans le second, "en attendant que le princesse veuille bien tomber enceinte pour la succession" (ce qui concrètement se traduit par : la princesse se fait toute la garde royale histoire de trouver le mâle le plus fertile et optimiser ses chances de régner), la cour semble mise de côté pour un retour au job de détective avec une pauvre affaire de fae hollywoodienne. Bref, il ne se passe rien et les scènes de galipettes vides de sens (car à la chaîne et sans aucun sentiment) lassent très vite et n'aident pas à nous motiver. Donc, je jette l'éponge.

 

 

* Emma, Jane Austen

Commenter cet article

Agnès 20/02/2011 16:35



Comme toi, j'ai laissé tomber "les heures". J'ai arrêté à la page 60, trop chiant... Et je ne connaissais rien à Virginia Woolf; j'ai depuis lu "Mrs Dalloway" et je n'ai pas trop accroché... A
retenter dans les années à venir.



Lulu 21/02/2011 10:05



C'est ce que je ferai aussi. :)



Lily 17/02/2011 20:26



Bonne idée ce bilan ! :)


L'amour est à la lettre A a pas mal d'avis mitigés..


Ce que tu dis pour Millénium me donne vraiment envie de sortir le premier de ma PAL ^^ *ironie inside ! *


Pareil pour Merry Gentry.. je sens que je ne vais jamais ouvrir le tome 1 ^^


Ooh dommage pour la Malédiction des anges, il me faisait envie ! :) maybe one day ^^


 



Lulu 18/02/2011 14:40



Aaaaaaaaaaaaah il va te falloir bien du courage pour ce premier tome. Après ça va mieux, mais le début est long. ^^


Merry Gentry est vraiment passable. Le coup du harem passe avec Anita, mais là c'est vraiment lourd.



Theoma 17/02/2011 18:52



Mieux vaut abandonner que se forcer, on n'est pas là pour souffrir !



Lulu 17/02/2011 20:58



Exactement ! 8D



Yuko 17/02/2011 13:37



C'est une bonne initiative cette "série d'abandons 2010" ^^ et je te comprends parfaitement au sujet du tome 2 de millenium... je l'ai terminé mais je n'arrive toujours pas à me décider à ouvrir
le 3ème... c'est un peu le même effet ...



Lulu 17/02/2011 20:56



Ca fait toujours plaisir de voir que ça n'arrive pas qu'à nous. :D



Francesca 17/02/2011 11:08



J'ai essayé d'être plus résistante mais j'ai laissé tomber Merry Gentry au bout du tome 5...



Lulu 17/02/2011 20:55



Wouah, respect.