Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Les Marches du Pouvoir

8 Novembre 2011, 15:01pm

Publié par Lulu

Les-Marches-du-Pouvoir.jpgStephen Meyers est le jeune mais déjà très expérimenté conseiller de campagne du gouverneur Morris, qui se prépare pour les élections à la présidence américaine. Idéaliste et décidé à faire honnêtement tout ce qu’il peut pour faire gagner celui qu’il considère sincèrement comme le meilleur candidat, Stephen s’engage totalement. Pourtant, face aux manipulations et aux coups tordus qui se multiplient vite, Stephen va devoir faire évoluer sa façon de travailler et de voir les choses. Entre tentations et désillusions, les arcanes du pouvoir le transforment…

 

 

Mon avis : En ces temps de campagnes électorales qui françaises, qui américaines, ce film tombe (comme par hasard) à pic. Avec George Clooney et Ryan Gosling en tête d'affiche, difficile de résister.

Bon, il faut se rappeler ses cours du lycée sur le fonctionnement des élections américaines, parce qu'avec leurs systèmes d'électeurs, de grands électeurs, de points, de statistiques selon les états... on peut vite être perdu. Surtout que le début est un peu flou quant à l'identité des personnages, dans la mesure ils ne sont pas présentés correctement. Du coup, jusqu'à la fin de la première moitié du film je ne savais pas vraiment qui était le fameux "Paul" ou si c'était le candidat "Morris" ou "Pullman" que le héros soutenait. Et qui était républicain et qui était démocrate dans l'affaire (ça même à la fin je n'arrivais toujours pas à le savoir). C'est assez pénible car sans ça le reste (déjà compliqué par leur système indirect) devient vite obscure. Il faudra finalement attendre l'arrivée de la belle Evan Rachel Wood (que je trouve quand même devenue un peu vieille pour interpréter une gamine de 20 ans, mais passons) dans l'histoire pour y voir enfin un peu plus clair. Ouf ! Les enjeux se font alors plus faciles à saisir (car déjà vus dans pas mal d'affaires politiques fictives ou avérées). Le film montre encore une fois que le milieu est de toutes façons infesté, que les gentils n'y ont pas leur place, et quand bien même, comme dit George dans le film, "Je suis toujours en train de repousser les limites que je m'étais fixé." (en parlant de d'un sénateur voulant une chambre au Parlement en échange du soutient de ses électeurs et donc de la victoire, ce dont son personnage se refusait jusqu'alors).

Néanmoins, je m'attendais à un jeu stratégique de plus haut niveau, plus retord, plus imprevisible. Même si il fallait rester dans le crédible (et que c'est adapté d'un livre je crois), les Stephen and Co. ne valaient pas un L dopé aux sucreries (va lire Death Note - les 7 premiers volumes suffiront - et on en reparle). Du coup je suis un peu déçue de ce côté-là.

Pour finir, le film n'ayant pas du tout de générique d'intro, surprise à celui de la fin : eh mais c'est George le réalisateur !!! Haaaaaan !

 

En bref, un film intéressant en soi sur la bataille politique, mais pas indispensable. Sera aussi très bien en dvd.

Commenter cet article

Sybille 11/11/2011 20:41



je serais curieuse de le voir !



Gaetan 09/11/2011 19:37



C'est parce qu'en fait, les deux candidats sont des démocrates en fait XD


Sinon, et c'est un plus, j'ai trouvé Gosling bien plus crédible dans ce role-la que dans son role de pseudo justicier bad boy dans la bouse qu'était Drive.



Ori 09/11/2011 19:05



Moi j'ai adoré, et même si le côté politique est obscure ça ne m'a pas gêné, mais bon j'adore Georges et Rayn donc c'est normal!


Ben sinon Georges a réalisé d'autres films avant, Good night and Good liuck et je sais plus quoi...



Lulu 09/11/2011 19:11



Oh! Je ne savais pas du tout qu'il avait fait d'autres films! Faut dire aussi que je ne suis pas sa biographie de très près, ahah. Mais que je viens de consulter mon bff Google et c'est vrai
qu'il n'en est pas à son 1er coup d'essai ! ^^