Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Nowhere Boy

3 Mars 2010, 22:30pm

Publié par Lulu

nowhere-boy.jpgJohn Lennon a grandi dans une famille pleine de secrets. Elevé par sa tante Mimi, il retrouve à l’adolescence sa mère, Julia. Arrivé en âge de comprendre le mystère qui a déchiré ces deux sœurs, John veut réconcilier sa famille. Une paix fragile s’installe, aussitôt ruinée par une tragédie. Mais sa mère a légué à John un don précieux : la musique. Un jeune homme tourmenté trouve enfin sa voie.


Mon avis : Bien que connaissant les chansons cultes des Fab Four, j'avoue mon inculture quand à leur vie (moi et les trucs peoples ça fait une flopée) et d'autant plus en ce qui concerne leur enfance. Bingo donc, j'ai pu me coucher moins bête après ce film.

Nowhere boy, l'histoire d'un adolescent dans les 50's à Liverpool. En apparence il a tout d'un ado comme on en voit souvent : arrogant, rebelle, qui fait les 400 coups, sèche les cours dès qu'il peut... Sa mère biologique va lui transmettre sa joie de vivre, sa philosophie "Sex, Drug & Rock'N'Roll" (la drogue étant remplacée ici par l'alcool, film anglais oblige), et surtout sa musique. Musique qui deviendra sa seule évasion, face aux tourments du passé de sa mère et des raisons qui l'ont poussé à l'abandonner.

Vu comme ça, cela pourrait être l'histoire de n'importe qui. Oui mais ce "Nowhere Boy" là ne sera pas n'importe qui. Cependant, ce qui est intéressant (et ce que le film a bien su montrer) c'est justement ce John Lennon sans l'image mythique de son futur groupe. Sa personnalité, les drames qui ont ponctués son adolescence (et l'ont fortement influencé par la suite)... et surtout sa rencontre avec un certain Paul. Alors que John est impulsif, un peu violent et bourré d'arrogance, Paul, tout jeune et réservé, ne se prend pas pour quelqu'un d'autre. Leur rencontre est l'un des moments forts du film.
On verra avec délice leurs première compositions, comme Hello Little Girl, le parc derrière l'institution qui inspirera à John Strawberry Fields Forever ou encore la chanson Mother, qu'il écrira des années plus tard, absolument magnifique durant le générique de fin. Le film s'arrête dès que la carrière du groupe démarre (et non, vous ne verrez pas de groupies en furies).

Dans sa facture le film est très conventionnel et manque un peu d'originalité. Globalement ça passe très bien, mais on aurait pu s'attendre à quelque chose de plus subtile, notamment dans les scènes dramatiques très sentimentalistes (mais bon ça marche quand même, la preuve la serveuse a bien vidé son paquet de mouchoirs).
Face à ça, de très bons acteurs (normal, ils sont anglais) avec un Aaron Johnson (qu'on a vite fait vu dans "L'illusionniste", mais qu'on verra beaucoup dans le prochain "Kick-Ass", héhéhé !) convaincant en Johnn Lennon (même si franchement il fait plus Elvis que Lennon, avec sa banane), une Kristin Scott Thomas toujours impeccable et Thomas Sangster (Bright Star, Doctor Who, Love Actually) en un Paul McCartney très choupi (bien que la ressemblance physique ne soit
pas hyper flagrante).

En bref, un bien bon film quand même, qui donne envie de se refaire les anthologies du groupe une fois sorti de la salle.


Nowhere Boy
sort le 8 décembre prochain en France, pour l'anniversaire des 30 ans de la mort de John Lennon.


Moment favori : Vers la fin, John s'apprête à partir en tournée à Hambourg avec son  « nouveau groupe » (nous sommes en 1960) et Mimi lui demande « Comment s’appelle-t-il déjà ? ». John sourit et ne répond pas. (le nom du groupe ne sera jamais cité explicitement dans le film)

Commenter cet article

Cachou 10/03/2010 09:00


Ah ben zut alors, on n'en a pas parlé une seconde en Belgique de ce film-là, je ne sais même pas s'il est sorti ici! Ca me plairait bien pourtant. Il est sorti quand officiellement en France?


Lulu 10/03/2010 19:33


Il n'est pas encore sorti en France. Héhé. Je l'ai vu en grandeavant-première dans un festival de cinéma. Il est "normalement" prévu pour décembre prochain. Mais pour l'instant aucune date précise
n'est encore annoncée.


Batman 08/03/2010 13:20


hihihi moi aussi la scène finale est ma préféré :)
Qu'on aime ou pas les Beatles, le film se regarde très bien. Pour le moment ce mon film de l'année.


Lulu 08/03/2010 14:51


Ah "A single man" vient juste de lui passé devant en ce qui me concerne. ^^

Je suis dègu', ils ne connaissent pas "Une éducation" au Pathé. Même si il est bof j'avais bien envie de le voir quand même. -_-"


Alicia 04/03/2010 18:33


Je n'avais encore jamais entendu parler de ce ce film! Mais il me tenterait bien.
J'aime bien Thomas Sangster, il est trop choupi mais il fait très jeune!


Lulu 04/03/2010 18:59


J'en avais vite fait parlé lors de la sortie de Sherlock Holmes, car le festival de film anglais qui projetait ce dernier en avant-première passait également Nowhere boy, lui
aussi en grande avant-première (puisque ne sort normalement qu'en décembre). Mais bon, il fallait vraiment avoir une bonne mémoire pour s'en souvenir. ^^

C'est vrai qu'il fait gringalet, surtout à côté de Aaron Johnson. En même temps Paul était vraiment le cadet de John, donc en fait ça passe.


Orely 04/03/2010 18:07


rien à voir avec l'article mais un lien quui devrait te plaire, si tu ne l'as pas encore vu
enjoy !!!
bonne soirée mamzelle
bizzzzz étoilés ^_^


Lulu 04/03/2010 18:53


Ah Playboy ! Ma préféré du dernier album, hihi. J'adore ce clip, il est original et super bien fait. Je le connaissais, mais j'adore le revoir, je ne m'en lasse pas. ^^


Fanchon 04/03/2010 12:04


Cel m'a l'air sympa. Je regarderai ça quand cela sortira alors !
J'espère que tu vas bien. Biz et à bientôt