Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Paris-Manhattan

10 Août 2012, 13:25pm

Publié par Lulu

Paris-Manhattan.jpgAlice est jeune, belle et passionnée par son travail de pharmacienne. Seul problème, elle est toujours célibataire. Préférant se réfugier dans sa passion pour Woody Allen, elle résiste tant bien que mal à la pression de sa famille qui ne cherche qu’à la caser. Pourtant, sa rencontre avec Victor pourrait bien changer la donne…

 

 

Mon avis : (j'aime le "Seul problème, elle est toujours célibataire" du résumé ci-dessus, ça situe déjà bien la tendance du film)

Au départ, je n'étais pas partie pour le voir. Je voulais voir Jane Eyre. Cependant, je me suis trompée dans l'horaire et me suis donc rabattue sur ce qui restait. J'aurais tout simplement dû rentrer chez moi.

La bande-annonce était pourtant intéressante. Hélas le film n'a pas suivi. L'héroïne est à l'image du public à qui est destiné ce film : jeune femme active issue d'un milieu aisé encore très ado et ultra puérile dans sa tête, qui parle à son ami imaginaire Woody Allen, avec une vision romantique (et hautement cliché) de l'amour (c'est à dire le prince charmant blond, beau, friqué, jouant du piano, qui l'emmène en voyage, dans des boutiques de luxe et les galeries d'art branchées pour la séduire)(on ne s'est pas demandé une seule fois si le blond avait quelque chose dans le ciboulot, on s'en fout "il est dans la finance" - termes bien flous censés répondre à tout). L'actrice est décidément trop vieille pour jouer une ado dans les premières minutes du film, et pas plus crédible en femme au pois fiche de jeune fille mal assumée le reste du temps. Le problème est là : on a essayé de nous mettre une pseudo adulescente rêveuse, au milieu d'un monde trop lisse et bien rangé, pour faire jeune et plaire à une minuscule partie de la jeunesse féminine actuelle. Cependant (outre le fais que je ne fait pas partie du public visé) on n'y croit jamais une seule seconde. Alice est juste agaçante avec ses répliques à 2 francs qui ne sont plus de son âge (ou de celui de l'actrice) et ses hésitations existentielles d'ado prépubères.

En face d'elle on retrouve Patrick Bruel, campant un homme, un de la vie la vraie pour le coup. Ça aurait pu être un super personnage si ses dialogues n'étaient pas aussi impersonnels et kitsch, semblant tout droit sortir d'un recueil de poèmes ou de dictons/phrases toutes faites. Une fois ça va, pendant tout le film ça commence à faire long. La seule chose qui nous console est le jeu de l'acteur, toujours aussi bon.

L'histoire est sans intérêt, enchaînant les "déjà-vu" sans originalité.

Le seule moment intéressant est l'apparition de Woody Allen sur la fin (ultra prévisible, comme le reste, mais amusante).

 

En bref, un film pas crédible, ou en tous cas pas pour moi. J'aurai vraiment dû rentrer chez moi.

Commenter cet article

Cachou 08/09/2012 18:04


Les répliques de Bruel sont une sorte de parodie des films d'Allen, ce sont les répliques de sa partenaire qui sont plus du style de...

Lulu 09/09/2012 01:34



Ah d'accord, je comprends mieux.



Cachou 02/09/2012 20:43


J'ai adoré ce film, certainement parce que j'ai adoré voir la multitude de références aux films de Woody Allen.

Pour répondre au commentaire ci-dessus, on ne présente pas le célibat comme étant une situation intenable, on présente la pression de la société à travers celle de la famille, mais on constate
que les couples ne sont pas forcément plus heureux que les célibataires. Après, ça reste une comédie romantique, donc forcément que la fille va terminer avec le garçon, mais moi qui me fâche très
vite pour ce genre de discours, je n'ai pas été dérangée ici...

Lulu 08/09/2012 14:51



Je ne connait pas assez Woody Allen. C'est sans doute ça qui m'a manqué. Du coup, est-ce que les répliques de Patrick Bruel sont tirées des films de Allen ou ça n'a rien à voir et elles sont
justes naturellement hyper clichées ?



Fée Bourbonnaise 15/08/2012 21:18


Comme si être célibataire était un problème invivable. Comme si ce n'était pas acceptable. Je sais pas, moi, on dirait que c'est une maladie ou une tare. Je n'aime pas trop ce genre de réflexion
sur le célibat, en fait.


Sinon, je voulais le voir ce film. Mais il n'est pas sorti chez moi. Finalement, je me dis que ce n'est pas plus mal.

Lulu 22/08/2012 01:04



Je déteste également ce genre de réflexion. C'est incroyable que de nos jours on n'accepte toujours pas qu'une femme puisse pleinement s'épanouir sans un homme dans les parages. Avoir un job, des
amis et des hobbies ne suffit pas, NON, la femme n'est rien sans un homme à ses côtés. Etre une femme célibataire, c'est le mal. Etre célibataire, c'est raté une partie de sa vie.


C'est triste quand même...