Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Rango

11 Avril 2011, 16:27pm

Publié par Lulu

Rango.jpgAlors qu'il mène sa vie sans histoire d'animal de compagnie, Rango, caméléon peu aventurier, est en pleine crise d'identité : à quoi bon avoir des ambitions quand tout ce qu'on vous demande, c'est de vous fondre dans la masse ?

 

 

Mon avis : La bande-annonce cassait résolument la baraque, Rango s'annonçait bien, et changeant un peu des habituelles productions d'animation. Au final ça passe plutôt bien, même si le mélange des genres est parfois tel qu'on ne sait pas trop sur quel pied danser.

Film pour enfant ? Animation vraiment ciblée adulte ? Pastiche du western ? Thème classique de l'anti-héros ? Rango est à la fois un peu tout ça sans l'être vraiment. Si la scène d'introduction avec le monologue complètement absurde et extrêmement savoureux du caméléon n'est vraiment pas accessible aux petits (la scène du tatou coupé en deux fini d'ailleurs de nous enlever tous doutes), le reste de l'aventure reprend surtout la trame basique du voyage limite initiatique du héros de pacotille qui finira par se trouver des couilles à la fin de l'histoire. Et ce avec des méchants bien identifiés et une belle morale pour terminer. Du coup, après un début complètement barré, une fois que notre héros arrive en ville tout devient plus plan-plan et presque convenu.

Bon, on notera bien sûr toutes les scènes typiques employées dans les westerns (du duel un contre un dans la rue principale à la course-poursuite/embuscade dans la canyon)(sans parler de la référence à un certain Blondie, avec son poncho assortie de ses nombreuses récompenses... terrible !) et des dialogues bien pêchus et efficaces.

Par ailleurs, la performance technique est assurément géniale, avec un rendu des textures et des expressions toujours plus fin et réaliste. A cela s'ajoute une excellente musique, allant du thème du film ("Raaaaaaaaaaangoooooooo, Rango !...") à la magnifique reprise de la "Chevauchées des Walkyries" de Wagner (juste énorme). Mais bon, faut dire que cette b.o. est signée Hans Zimmer. Donc forcément, ceci explique cela (*banana smile*).

 

En bref, un film bien sympa et bien délire, qui s'il avait poursuivi sur sa lancé du début aurait pu être carrément énorme. Au lieu de quoi il sera juste "bien". Mais c'est déjà pas mal.

 

 

Note : Vous aussi vous avez trouvez que la scène du délire de Rango avec le poisson mécanique géant faisait très Pirates des Caraïbes 3 (quand Jack est dans l'antre de Davy Jones avec le Pearl et les crabes-pierres) ?

Commenter cet article