Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Satoshi Kon n'est plus

25 Août 2010, 14:01pm

Publié par Lulu

satoshikon_venise.jpgLa nouvelle est tombée dans la nuit, via le twitter de Yasuhiro Takeda de la Gainax, puis rapidement confirmée par le PDG du studio Madhouse.

J'ai eu du mal à y croire sur le coup, car hier j'étais tombée par hasard sur un AMV (vidéo de fan) de Paprika (son dernier film), en me disant le sourire aux lèvres qu'il faudrait vraiment que je revois ce film génial et que je m'informe sur la sortie de son prochain bébé. Qui l'eut cru.

Satoshi Kon fait partie des rares réalisateurs (bien qu'il fut aussi auteur, scénariste etc) d'animation japonaise dont je connaisse et apprécie l'ensemble de son oeuvre. L'autre étant Hayao Miyazaki, c'est simple. Même à ses débuts, ils n'a fait que des bonnes choses, allant vers le "très très bon" et même le "brillantissime" au fil des années. On retiendra notamment les films Perfect Blue (qui l'a fait connaître chez nous), Millenium Actress, Tokyo Godfathers, Paprika et sa génialissime série Paranoia Agent.
Avec des thèmes singuliers, Satoshi Kon nous gratifiait d'oeuvres très originales, en marge des habituelles grosses productions d'animation japonaise, avec des scénarios à la spychologie très fine, et une animation toujours remarquable (cf. le défilé de jouet dans Paprika, pour n'en citer que ça).

Son dernier projet en date, Yume-Miru Kikai (The Deaming Machine), ne verra vraisemblablement jamais le jour. Son cancer du pancréas a eu raison de lui. Il avait 47 ans.

R.I.P.

Commenter cet article

Ori 27/08/2010 20:49



Quelle triste nouvelle, ça m'a fait un choc, il était si jeune!



Lulu 28/08/2010 01:36



Oui. -_-



Yuko 25/08/2010 18:59



Je t'avoue avoir moi aussi eu du mal à le croire... C'est en effet un grand Monsieur de l'animation que nous perdons. Son monde, très recherché, ses idées ses dessins et ses thèmes de
prédilection en font un très grand réalisateur... 



Lulu 26/08/2010 00:32



J'ai eu beaucoup de mal à écrire cet article à l'imparfait. Pour moi il fait tellement partie intégrante de l'animation qu'il ne peut pas disparaître comme ça... Bien sûr ses oeuvres elles
demeurent. Mais ce n'est pas pareil.


J'espère que son travail aura donné l'exemple et que les studios de production laisseront désormais plus volontiers leur chance à des talents similaires.