Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

Sex and the City 2

24 Juin 2010, 23:50pm

Publié par Lulu

Sex-and-the-City-2.jpgQue passe-t-il après avoir dit « Oui » ? La vie est telle que ces dames l’ont toujours rêvée, mais ce ne serait pas “Sex and the City” si elle ne leur réservait pas quelques surprises… cette fois, sous la forme d’une aventure glamour, baignée de soleil, les entraînant loin de New York dans l’un des endroits les plus luxuriants, exotiques et vivifiants de la planète ; là où les fêtes ne s'arrêtent jamais et où le mystère est omniprésent. C’est une escapade qui arrive à point nommé pour les quatre amies, qui se retrouvent dans – et s’insurgent contre – leur rôles traditionnels d’épouse et de mère.


Mon avis : Carry est (encore) de retour ! Bon, le premier film n’avait pas fait des étincelles, mais c’est toujours l’occasion de revoir les filles toutes ensemble.

Autant la serveuse n’est pas girly pour un sou (sa définition du girly n’incluant pas le geek-girly et le kawaï, soyons tous d’accord), autant elle a toujours adoré regarder la série lorsqu’elle passait à des heures indues sur la petite chaîne qui monte. Après, on l’a bien sûr tous compris : ces films sont "business power" histoire de tirer profit de la franchise jusqu’à plus soif. On sait également que les séries adaptées sur grand écran ce n’est jamais top. Cependant, comparativement parlant (comment ça ce n’est pas franchouillard ce que je bave ?), les films de Sex and the City ne s’en sortent pas trop mal. Il y a pire.

 

En même temps, on est un peu prévenu. On sait par avance que le scénario ne va pas casser trois pattes à une autruche, que ça va être « je change de fringues toutes les 3 secondes, et ce même au fin fond du désert », réunion de guerre car Carry a encoooooooore fait merdé sa relation, que le sexe ne sera plus tout à fait "in the city" cette fois, que Carry est passé chez l'ennemi HP (si tu as pensé au sorcier à lunettes, tu peux te rhabiller)(jusqu'à présent, Bradshaw a toujours été Mac, et ce terriiiiiiiiiiiiiible changement abjecte, a retourné et insurgé une micro grande partie de la toile)(certains on du temps à perdre pour s'énerver sur des broutilles) etc etc. Au moins, pour ça on n’est pas floué sur la marchandise. On se vide la tête devant des tenues improbables, le tout sur une débauche de luxe et de strass en veux-tu en voilà. Et si en plus tu peux avoir du petit cul de joueur de rugby Australien, c’est tout bénef'. Ahah ! (les mecs, le réalisateur à pensé à vous : vous avez droit à une belle séquence de jeune fille blonde qui court sans soutif - j’ai mal pour elle - avec son bonnet C - ou D -, dont les seins se balancent à chaque foulée. Ceci doublé qu’une scène de t-shirt mouillé avec la même demoiselle, toujours sans soutif... Alors, heureux ?).


Sont évoqués très légèrement des problématiques de femmes, telles qu’on aurait pu les avoir dans la série si celle-ci perdurait, tels que : la crise de la quarantaine, la ménopause, les mères à bout face à leur gosses, l’alliance vie privée/vie professionnelle, la décision d’être un couple marié sans enfant (Cachou si tu nous lis…)(la scène face au couple "me-too solution mère-porteuse" vaut d’ailleurs le détour – j’aime la tronche déconfite de la blonde quand Carrie lui annonce qu’ils ne veulent pas d’enfants avec Big, ahaha), et j'en passe.

On peut regretter que les sujets ne soient pas plus creusés que ça, ou encore que ces dits sujets soient si communs et déjà très régulièrement abordés par le cinéma (sauf le couple sans enfants à la rigueur). On est loin du temps de la série avec des débats sur le micro-pénis, la déviance bidule et le goût du machin une fois avalé, hein. Nous sommes face à un film grand public, et ça se voit, ahah. Mais bon, on peut cependant féliciter les scénaristes *spoilers* de nous avoir laissé à la sortie une Miranda toujours aussi épanouie dans son travail (et qui ne veut pas le lâcher) ainsi qu'une Carry qui reste sur sa position de no-bébé */spoilers*. Les idées en faveur de l’émancipation de la femme, et notamment au grand écran, ne sont pas toutes mortes. Merci les filles.


En bref, un film fun qui détend et vide la tête (idéal pour décompresser). À voir entre copines. Si nous n’êtes déjà pas fan de la série, évitez (ce n’est pas ce film qui vous fera changer d’avis).

 

 

Note : Dans la série des apparitions-éclairs-qui-ne-servent-à-rien, ici ont a eu droit à Michael T. Weiss (quasiment uniquement connu pour être "Jarod", le perso principal de la série Le Caméléon - encore la Trilogie du Samedi, tout se tient). Il a franchement vieillit et jaillit au bar uniquement pour lancer 3 pauvres phrases dans l'intention de draguer Big... le bide total. Le truc qui ne sert franchement à rien. Il a couché avec le réalisateur pour avoir un rôle dans ce film ou quoi ?

Commenter cet article

The Bursar 05/07/2010 17:47



J'ai beaucoup l'affiche spéciale coupe du monde avec le talon de la chaussure de Carrie qui crève un ballon de foot, ça me donnait presqu'envie de voir le film alors que j'ai décroché de la série
en chemin(les heures de diffusion ont dû effectivement jouer vu que je regardais aussi quand elle a commencé à être diffusée...) J'aimais bien Mr Big, même si je préfère Chris Noth dans son rôle
dans New York District(il devait avoir en plus quelques kilos en moins...).


Et j'ai effectivement pensé à Harry... parce qu'une référence à la firme HP me semblait tellement décallé que je n'aurais pas pensé à ça.



Lulu 07/07/2010 19:09



Moi aussi j'adore cette affiche. D'ailleurs elle est tellement bien faite que les premières secondes où je l'ai vu j'ai pensé que c'était une pub pour une quelconque saison des Desparate Houswife
(qui font toujours de super promo), ahah.



La plume et la page 28/06/2010 18:27



Oui, un film qui ne prend pas la tête!



Lulu 29/06/2010 00:52



C'est exactement ça.



Agnès 26/06/2010 18:11



Mais j'adore ce film, comme le premier et comme la série!!! en fait, j'ai aimé cette série à 25/26 ans; j'avais vu des épisodes vers 19 ans, ça m'avait limité dégoûtée.


Mais ils mettent le paquet avec les marques dans ce film.



Lulu 26/06/2010 18:28



Ah toi aussi tu as remarqué cet énorme sponsoring sur pattes. Les marques ont manifestement dû se battre pour apparaître sur la bande, ahah. :D



Cachou 26/06/2010 08:44



Ah ben ton avis est complètement différents des échos que j'en ai eu pour l'instant et qui parlaient d'un film nauséeux...!



Lulu 26/06/2010 18:12



Bah il ne faut pas en attendre beaucoup c'est sur (le scénario est assez creux, certaines filles ne servent pas à grand chose, etc), mais pour se vider la tête et passer le temps, ça peut le
faire.



Fanchon 25/06/2010 11:23



J'irai le voir à l'occasion !


J'espère que tu vas bien.


Biz



Lulu 26/06/2010 18:13



Un peu bookée par tout ce qu'il faut rattraper de mon absence, mais ça va. ^^ J'espère que tu vas bien également.