Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The L Café

The Tree of Life

17 Mai 2011, 22:21pm

Publié par Lulu

The-Tree-of-Life.jpgJack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l'oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu'il affronte l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu'au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire...

 

 

Mon avis : Hier soir au ciné : avant-première du film de Cannes que la serveuse attendait le plus. Seulement, une fois sorti de la salle, difficile de mettre des mots sur ce film. Et le lendemain c'est à peine mieux. En fait, je ne sais pas vraiment quoi en penser.

 

Le film commence sur une nouvelle qui va bouleverser toute la famille : la mort du deuxième enfant à l'âge de 19 ans. Voyant ça, nous spectateurs, on se dit logiquement qu'on va par la suite nous retracer la vie du dit gamin. Et bien non, le film s'intéresse à l'aîné. Logique quand tu nous tiens.

Mais avant de retourner dans le passé, on a droit à une loooooooooongue séquence contemplative digne des meilleurs docu'. Big Bang, création de l'univers, l'infiniment grand à l'infiniment petit y passe. C'est magnifique, la photographie est géniale, les couleurs sublime (là l'écran de ciné ne fait pas le poids avec ton salon), le tout sur des musiques lyriques et sacrées. Si on zappe le passage des dinosaures (LE moment WTFesque du film), on s'en prend plein les yeux. C'est indéniable. Mais c'est long, très long (genre, bien 15-20 minutes quand même). Et c'est vraiment nécessaire ? Je ne sais pas... Bien sûr, il y a l'aspect métaphorique et limite parabolique de la chose, soit. Mais on avait compris sans en faire autant. On sent que le directeur de la photographie s'est fait plaisir, mais bon, voilà quoi.

Puis on revient à l'histoire. Les personnages ont très peu de lignes, tout passe par les actions, les attitudes et les questions philosophiques à haute teneur religieuses qui scandent le film. Les relations entre frères ainsi que la relation père/fils sont bien vues. Par contre, pour ce qui est de l'acceptation de la mort de l'enfant, là je suis plus perperple. Pendant tout le film les parents et l'aîné demande "pourquoi" à Dieu et d'un coup, pouf, le pardon est accordé sur une scène de plage étrange digne d'un spot pour parfum haut de gamme. Je suis restée hautement dubitative.

Enfin, on notera que le troisième fils est le grand absent du film. C'est simple, on s'en fout : jusqu'à la toute fin on ne sait même pas à quoi son visage ressemble. On ne sait d'ailleurs pas ce qu'il est devenu plus tard, tout comme on ne sait pas de quoi le benjamin est vraiment mort (alors que c'est pourtant le point central de l'histoire). Sean Penne ne sert à rien (vraiment). On le voit 10 minutes en tout et pour tout (sur 2h20 de film), il ne dit même pas un mot, ne faisant que marcher de façon incertaine avec l'oeil vitreux (je n'ai toujours pas su s'il était victime d'hallucination ou d'expérience divine, c'est pas très clair leur affaire)(il peut féliciter son fournisseur en tous cas, c'est de la bonne).

 

En bref, une déception quand même. Si on arrive à faire abstraction de l'aspect "religion à tout crin", on appréciera le film pour sa beauté et sa poésie. Pour ce qui est du fond, je reste beaucoup (beaucoup) plus septique.

Commenter cet article

Sybille 27/05/2011 10:22



Ouh, tu me fais peur, je dois le voir ce soir lol



Lulu 02/06/2011 20:06



Alors, qu'en as-tu pensé ? :)



Gaetan 23/05/2011 14:33



Histoire de bien commencer la semaine, je suis allé le voir ce matin...Il me laisse perplexe également ce film...


Je le qualifierais sans nul doute de concept plus que de film, mais j'arrive pas a décider si j'ai aimé, ou me suis fait chier...C'est beau, délirant (j'avoue la séquence des dinosaure XD ) ,
perché, limite mystique...mais je sais pas, j'ai ressenti une espèce de tendresse pour les perso qui me fait penser que dans le temps, j'en garderais plutot un bon souvenir.


Par contre, gros gros coup de coeur pour la musique...Elle est divine.



Lulu 25/05/2011 23:17



Moi aussi je pense que les belles images me resteront au final plus que les moments d'ennui total. Mais de là à le revoir un jour, là par contre, je crois pas que ça va être possible. XD


Et oui, la musique est maaaaaagnifique !



Mascha 19/05/2011 18:03



Ça ne me dérange pas les films subtils, sinon Blow Up ne serait pas un de mes films préférés. lol


Je veux juste me faire une idée par moi-même, au-delà des critiques qu'on peut entendre. ^^



Lulu 25/05/2011 23:26



J'aurai peut être l'occasion de lire ton avis quand tu iras le voir alors. ^^



Mascha 18/05/2011 22:59



J'entends parler de ce film depuis quelques jours, et il semble laisser tout le monde subitatif. Il faudra que je le vois un jour pour me faire une idée à moi. ^^


Et Sean Pean qui est presque absent du film... je suis déçue. :(



Lulu 19/05/2011 09:44



Peut être que le film est trop subtil et/ou qu'on est trop formaté, mais il est assez étrange quand même. ^^



Choupynette 18/05/2011 17:26



mince, mince, mince... j'adore Mallick! je me faisais une joie d'aller voir ce film. Du coup, j'irai avec une petite appréhension (mieux qu'over -confidente et d'en ressortir déçue). J'ai entendu
dire comme toi que Sean Penn était inutile. Du moins son personnage.



Lulu 19/05/2011 09:43



On pense au début que le personnage de Sean Penn va être utile et intéressant... et puis non. Quel dommage !