Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
The L Café

Les babioles de la Japan

, 18:01pm



Alors alors, voyons ce qu'on a :


Tout d'abord un sac Totoro. Je suis une grande fan de tous ce qui est objet Totoro, même si ça ne se voit pas forcément chez moi (de 1 j'essaye de réfréner mes pulsions "kawaï", de 2 je suis une pauvre étudiante - donc fauchée - alors c'est tout vu). Il me fallait un nouveau sac d'été et celui-là est sobre et discret (plus que mon sac One Piece avec les personnages qui parlent en jap dessus en tout cas, ahah).



Une montre à gousset Kuroshitsuji (Black Butler). Le manga (et tout dernièrement l'animé) a été licencié par Kana (et devrait paraître sous peu), on avait donc droit à pas mal de goodies sur les stands. Pour mon plus grand bonheur (j'adoooore Sebastian cette série).
Ça faisait longtemps que je voulais avoir une montre à gousset. Oui, ça peut paraître étrange comme ça, mais je trouve ça d'un chic absolu. Après, les vraies montres à gousset valent la peau des miches. La solution la plus simple est donc de se tourner vers les goodies d'animés.
Il y a quelques années je bavais devant celle d'Ed (de FMA hein, pas Twilight), qui existait avec le coffret des ost de l'animé. J'étais dans ma période FMA à ce moment là, mais j'ai quand même résisté. Et j'ai bien fait : maintenant tout le monde connais FMA (c'est pas drôle) et le dessin sur le dessus, signe des alchimistes d'Etat, est assez tipé quand même. Tandis que là, même si Kuroshitsuji gagne en popularité (ce que je ne doute pas, vu que c'est tendance ce genre d'univers, faut croire), elle est neutre et élégante.

Si certains se pose la question de "mais est-ce que tu vas vraiment t'en servir ?" et bien la réponse et oui. D'ailleurs je m'en sers déjà, hihi. Pour moi qui n'ai pas de montre, elle est très pratique (et très belle surtout).


Du côté des stands des jeunes créateurs, j'ai craqué pour un petit sac tout rond tout mignon comme j'en cherche depuis des années. Il est en soie imprimée, avec le dessous du sac (qu'on ne voit pas sur les photos -_-") en croute de porc, et surtout se ferme comme les vieilles bourses... trop beau ! *hyper fière*
C'est une pièce unique, crée par Céline Simon, qui présentait plein de belles choses à son stand.


Je ne vous présente pas les mangas qui encadraient ces posters la photo toute en haut (ou alors si, si vous en faite la demande).
Les éditions Asuka faisaient une opération sur son stand : pour 3 mangas achetés un ex-libris offert. Je n'ai pas trop fait les stands des éditeurs, car si j'ai des mangas à acheter je les achèterais de toutes façon, donc comme ils ne sont pas moins chers à la Japan et que ça pèse super lourd dans le sac, je ne voyais pas vraiment l'intérêt. Mais là, les ex-libris étaient sympas.

J'ai ainsi acheté "No Money" (enfiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin en France !!!! Ça doit faire au moins 5-6 ans que je l'attends celui-là! Youhouuuuuu *danse de la victoire*), le nouveau "Be Boys" (of course - qui d'ailleurs était en rupture le samedi, c'est dire si il y a de la demande en France pour le yaoi, gnarf gnarf) et le nouveau Setona Mizushiro (tant attendu), "Black Rose Alice".
J'ai pris l'ex-libris de ce dernier (la photo de gauche). J'ai hésité un quart de seconde avec "Viewfinder" (huhuhuhu!!!) mais je me suis quand même dit que sur un mur ça le fait moins (ceux qui connaissent savent pourquoi).

Pendant que le gentil monsieur qui nous servait allait chercher nos manga derrière le stand, avec Mokona on se penche un peu par hasard et on voit des posters de "L'infirmerie après les cours" sous le comptoir. Alors quand le monsieur revient, on sort notre plus grand et beau sourire et, "puisque vous mettent sympathique", il nous en donne chacune un (photo de droite - Mokona en a eu un différent, avec les trois protagonistes autour d'un gâteau à la fraise). Enjoy ! (ça parfois utile d'être une fille, héhé)


Parce que c'est Totoro (argument de choc) et que je voulais depuis longtemps une boîte à bento, voici ma boîte à bento Totoro (CQFD). Elle existait aussi en forme traditionnelle, mais était moins mignonne.
Celle-là n'a qu'un étage, avec le couvercle qui se clip, et deux compartiments amovibles à l'intérieur (sur la 2ème photo ce sont des images posées au fond, pour qu'on ait une meilleure idée de ce à quoi ça peut ressembler une fois rempli - les japonais pensent à tout).


Et pour compléter mon bento, rien de mieux qu'une paire de baguettes Totoro !!! Celles en vert qui allaient mieux avec ma boîte étaient parties le temps que je me retourne (ou que je me décide, car je mets toujours 15 ans à me décider), mais celles-ci étaient jolies aussi.
Plus tard, à Komikku, j'en ai vu des blanches magnifiques (avec un range-baguettes en plus), mais mon porte-monnaie criait déjà famine...




J'aime les chats, et quoi de mieux qu'un petit  maneki-neko tout rond tout mignon (je radote) pour décorer ses étagères ?
(la seconde image c'est pour voir la dimension par rapport à mes mangas)



Un stand avec de vraies miko (qui ne parlaient d'ailleurs pas un mot de français, on a dû se dépatouiller en baragouinant chacune un anglais plus qu'approximatif, c'était marrant) proposait des talismans (comme dans le vrai Japon dit donc !). Il y en avait pour plein de choses : les études, la santé, la famille... moi j'en ai choisi un pour le bohneur, en forme de strap à grelot (dans la boule au motif de fleur de sakura -
je suis une méga fan de grelot).
Puis dans un stand annexe, qui proposait plein de petites choses inutiles (héhéhé): j'ai pris un strap maneki-neko noir (ça tombait bien, j'avais pas assez de truc accrochés à mon portable mouahaha - voir dernière photo).


A nouveau dans le hall des jeunes créateurs, j'ai trouvé par hasard, le dernier jour, le stand d'une jeune fille qui faisait des sur-couvertures pour manga en tissus. Depuis j'ai découvert il y a à peu près un an que ce genre de truc existait, j'en suis dingue. C'est géniale comme invention !!!!
Bon, moi je m'en sers pour mes livres de poche (qui ont quasiment la même dimension qu'un manga standard) lorsque je les trimballe dans mon sac pour les lire dans les transports. C'est vachement pratique et les protègent très bien. Je me demande d'ailleurs pourquoi les libraires n'en vendent pas, je suis sûr que ça partirait comme des petits pains.

Bref, j'ai ainsi craqué pour deux modèles à motifs japonais très choux (et pas chers car c'était le dernier jour et elle faisait des remises).


J'étais également à la recherche depuis quelques temps d'une petite pochette en tissu ou trousse pour ranger les petites affaires qui se baladent dans mon sac et qui constitue ce que j'appelle "ma trousse de survie" (les choses essentielles en cas de pépin que - forcément - il te manque toujours quand il t'arrive un truc : mouchoirs, pansements, baume à lèvre, miroir...). Ça aide pour y voir plus clair dans son sac après (déjà qu'un sac de fille, par définition c'est le bordel, donc bon).
Ce genre de petite chose est sûrement très facile à faire, je n'en doute pas. Mais, je n'ai pas de machine à coudre et je ne suis pas très douée dans tout ce qui est couture (je sais recoudre un bouton en cas d'urgence, cependant mes compétences ça s'arrête à peu près là) c'est pourquoi je suis ravie que d'autres en commercialise.


Il y a des produits qui vous disent "Choisis-moi, choisis-moi !!!" avec des yeux de Bambi. Après on arrive à résister à leur plaintif appel... ou pas. Vous vous en douter, là c'est la deuxième solution qui triomphe. Me voici donc en possession d'un nouveau porte-monnaie "traditionnel japonais" (c'est en tout cas ce qui était marqué sur le petit papier à ses côtés, sur le stand). D'habitude je ne suis pas très "rose" (dit-elle alors que le fond de son blog est rose - ouais c'est ça, on y croit tous), néanmoins, celui-ci est très pale (ce qui n'est pas très net sur les photos) et juste un peu irisé, donc pas gênant (pour moi).


En ressortant de Junku le lundi, j'avais dans mon sac un manga (oui il est en vo et non je ne sais pas lire le japonais, mais je connais ce volume j'ai des trads dans mon pc, et c'est le genre d'histoire qui peut se passer de texte tellement c'est bien dessiné) de Naono Bohra (mangaka de j'aime beaucoup). Ainsi qu'une petite serviette en coton très fin, pour la toilette du visage, au motif de fleur de Sakura blanc au recto et plutôt rose au verso (l'image de droite montre la dimension).


L'achat limite hors-sujet de cet ensemble est celui-ci : le collier d'Alice Cullen.
Arty tenait le stand aux couleurs de sa boutique Manga-shop à la Japan. Et depuis peu elle a choisi de diversifié son offre en vendant des goodies de Twilight. Cela faisait un bou de temps que je bavais devant le collier d'Alice, et même sans sa présence à la Japan je serais passé rendre visite à Arty dans sa boutique sur Paris. Donc autant en profiter !

On n'a pas pu bavarder bien longtemps car il y avait du monde, mais ça faisait plaisir de la revoir (depuis l'affaire de la Belgique, ahahah). Même si quelques jours après sur son blog elle mettait qu'elle n'avait rencontré personne à la Japan... je suis méga insignifiante, j'ai l'habitude.


Chose que j'ai oublié de mettre dans la photo d'ensemble tout en haut, c'est ce marque-page (il steak haché - pouf pouf - dans mon XXX Holic, pour pas se froisser durant le voyage). Trouvé sur le stand du collectif Venus in the Dark, vers le coin Fanarts. Il est de Senri Geng, une illustratrice qui fait de très jolies choses, très poétiques.
Ses blogs : Green no Hibi, Tsi-Tsi
Son deviantART




Sinon, j'ai ramené plein de prospectus et cartes postales sympa pour mon murs des bizarreries (là on voit ceux qui (ont) regarde/é Smallville) à moi.




Ce que je n'ai pas trouvé à la Japan (ou alors qui m'ont passé sous le nez, c'est tout à fait possible), c'est :
- un sac comme Nodame (de Nodame Cantabile), noir avec des touches de piano sur le côté.
- un nouvel exemplaire de mon espèce de mini-poupée vaudou au coeur épinglé de The String Doll Gang, car la mienne (à force de balader mon portable partout) est une peu cradoque. Malheureusement, ils ne font plus celle que j'ai, et moi je ne veux que celle-là... *snif*
(on note également accroché à mon portable, Ed et Al - qui ne me quittent jamais - et un Mr.Chin maid by A Di Alessi).

Ce que j'ai trouvé mais que je n'ai pas acheté (j'ai résisté *trop fière*), c'est des goodies Domo-Kun. J'adore sa mouille (= sa tronche, en lyonnais) à celui-là, il me fait délirer. Une prochaine fois peut être.